Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Eau de mer, plasma de Quinton : quels réels bienfaits ?
Eau de mer, plasma de Quinton : quels réels bienfaits ?
note des lecteurs
date et réactions
9 octobre 2015
Auteur de l'article
Pleine santé naturelle, 21 articles (Rédacteur)

Pleine santé naturelle

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
21
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Eau de mer, plasma de Quinton : quels réels bienfaits ?

Eau de mer, plasma de Quinton : quels réels bienfaits ?

“La cellule vit dans l’organisme animal comme le poisson dans les eaux, elle se trouve dans un véritable aquarium à l’intérieur de notre corps” précisait René Quinton, physiologiste et biologiste français, qui mit au point le plasma de Quinton.
Qu’est-ce exactement que le plasma de Quinton ? Des similitudes entre plasma humain et plasma de Quinton mais lesquelles précisément ? Quelles sont les propriétés et vertus du plasma de Quinton ? Pour qui et dans quel cas le plasma de Quinton est-il recommandé et comment l’utiliser ?

 

Plasma de Quinton : pouvez-vous m’expliquer ?

L’eau de mer est l’eau minérale la plus complète qui soit car elle contient l’ensemble des éléments minéraux présents dans la nature dans des proportions idéales.
Le plasma de Quinton est une eau de mer modifiée pour répondre aux besoins de l’organisme et micro filtrée. On le consomme en cure de quelques semaines (ou plus si l’état de déminéralisation de l’organisme est conséquent) et on le trouve sous deux formes :

-Hypertonique : il s’agit d’eau de mer dans sa forme originelle, micro filtrée en vue de la purifier.
-Isotonique : il s’agit d’eau de mer dans sa forme originelle, elle aussi micro filtrée mais combinée à deux volumes d’eau douce généralement distillée. C’est-à-dire que nous avons, pour la forme isotonique, un volume d’eau de mer pour deux volumes d’eau douce.

L’eau de Quinton est destinée à être bue, injectée ou appliquée à même la peau et c’est ce que nous verrons ultérieurement.

 

Les similitudes entre le plasma humain et le plasma de Quinton

René Quinton (1867-1925) paracheva les travaux de Claude Bernard en démontrant la nature du milieu intérieur de l’organisme à savoir : il s’agit littéralement d’eau de mer dans laquelle, et dans les conditions des origines, baignent les colonies cellulaires de l’organisme.
C’est par toute une série d’expériences sur le milieu intérieur, en particulier les composants liquides extracellulaires, que René Quinton montra que la composition chimique et biologique de ces derniers tend à s’approcher de celles de l’eau de mer dans laquelle est apparue la vie.
Lorsque Quinton lança ces affirmations, la communauté scientifique de l’époque ne prit pas en considération ses travaux et alla même jusqu’à se moquer de lui, “prouvez le” lui rétorqua-t-on.
Quinton décida de relever le défi et organisa une expérience dans un laboratoire public du Collège de France. Il évacua l’intégralité du sang d’un chien de 10 kg et celui-ci tomba dans le coma. Quinton remplaça son sang avec 6 kg d’eau de mer diluée avec de l’eau distillée. Le chien sortit rapidement du coma et reprit vie.
L’expérience fut répétée dans le but de confirmer que l’eau de mer admet une composition similaire aux principaux liquides internes telles que le sang et la lymphe.
Le chien récupéra en quelques jours et Quinton constatera qu’il gagna en énergie et en vitalité grâce à cette transfusion.
Quinton continuera de mener des expériences afin de déterminer la nature exacte des sels et des oligo-éléments présents dans l’eau de mer afin de démontrer une bonne fois pour toute l’équivalence entre le sang et celle-ci. Il finira par confirmer l’hypothèse de départ selon laquelle “le milieu interne de l’organisme humain est bien identique à la simple eau de mer”.

 

Propriétés et vertus du plasma de Quinton 

-Rappelons qu’il contient tous les minéraux et tous les oligo-éléments présents dans la nature dans des proportions idéales. Il est donc le meilleur reminéralisant qui soit. D’autant plus que le phytoplancton et le zooplancton qu’il contient transforment les minéraux et les oligo-éléments marins les rendant ainsi parfaitement bio disponibles. Ceci explique d’ailleurs pourquoi les minéraux sous forme inorganique présents dans les eaux minérales sont mal assimilés.
-Augmente l’assimilation des vitamines dans le sens où la carence en minéraux rend les vitamines inassimilables donc inefficaces (l’inverse n’est par contre pas avéré).
-Régénère l’organisme et les tissus par son pouvoir reminéralisant.
-Stimule la circulation sanguine et réduit la sensation de lourdeur dans les jambes.
-Réduit la survenue de crampes dans les mollets.
-Stimule la vitalité et le sentiment de bien-être.
-Recommandé en ingestion pour les troubles musculo-squelettiques (arthrite, tendinites) et nerveux (atteinte des nerfs).
-Recommandé en application locale pour les troubles de la peau (acné, psoriasis, dermite séborrhéique, furoncles, eczéma, démangeaisons).
-Recommandé en pulvérisation pour les troubles ORL (rhinites, sinusites).
-Recommandé en ingestion en cas de fatigue chronique et de troubles de l’humeur.
-Recommandé en ingestion en cas de troubles du système digestif (constipation, diarrhée, gastro-entérite, candida albicans).
-Recommandé en ingestion en cas de troubles de la sexualité (déficit hormonal, fatigue sexuelle, ménopause).

 

Contre-indications au plasma de Quinton

Le plasma de Quinton sous la forme hypertonique (donc non diluée) n’admet pas de véritables contre-indications mais il conviendra d’être particulièrement prudent en cas d’insuffisance rénale ou de troubles de la sphère rénale compte-tenu de sa forte minéralité. Mais également en cas d’hypertension de par le sel qu’il contient et qui augmente la pression artérielle. Mais aussi dans le cadre d’un régime sans sel pour les mêmes raisons. Le plasma de Quinton est à éviter en cas d’hyperthyroïdie à cause de l’iode qu’il contient mais aussi en cas de calculs rénaux et de la vésicule biliaire. Il n’est pas non plus recommandé pour les femmes enceintes ni pour les personnes très âgées. Il conviendra dans ces cas-là d’utiliser la forme isotonique (un volume d’eau de mer pour deux volumes d’eau douce, idéalement distillée).

 

 

 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
En savoir plus sur...