Accueil du site
> Santé Naturelle > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Danger des ondes électromagnétiques : servons-nous de cobaye ?
Danger des ondes électromagnétiques : servons-nous de cobaye ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
23 mai 2011
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 602 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
602
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Danger des ondes électromagnétiques : servons-nous de cobaye ?

Danger des ondes électromagnétiques : servons-nous de cobaye ?

"Mauvaises Ondes", documentaire diffusé le 18 mai dernier sur France 3, est un reportage mené par Sophie Le Gall, qui avait déjà réalisé "Du poison dans l’eau du robinet" l’année passée.
Avec "Mauvaises Ondes", la journaliste s’est intéressée à l’impact des ondes électromagnétiques générées quotidiennement par le wii-fi, les antennes relais, les téléphones portables, etc. sur la santé humaine. Au delà de ce que les autorités veulent bien nous dire...

Qu'apprend t-on de cette enquête ? Le reportage "Mauvaise Ondes" s'interroge sur les conflits d'intérêts, et sur la partialité des autorités publiques chargées d'évaluer les risques sanitaires générées pas les ondes électromagnétiques.

En effet, on s'aperçoit que les chercheurs travaillant dans ces organismes ont parfois des liens d'intérêt avec l'industrie des opérateurs téléphoniques. Quant aux scientifiques indépendants, lorsqu'ils pointent du doigt d'éventuels effets néfastes des ondes sur la santé, ils ont le plus grand mal à se faire entendre, soit parce qu'on ne souhaite pas publier leurs études, soit parce qu'on ne renouvelle pas leur financement.

Par ailleurs, on s'aperçoit que l’ICNIRP (International commission on non-ionizing radiation protection), organisme "indépendant" chargé de conseiller la Commission Européenne dans la définition des normes réglementant les émissions d'ondes électromagnétiques pour la sécurité du consommateur, compte parmi ses scientifiques, des personnes travaillant pour Bouygues Telecom...

Le président du conseil d’administration de l’AFSE (Agence Française de sécurité sanitaire et environnementale) a lui même remis en cause les méthodes de sa propre agence. Ce qui interroge du même coup sur les conclusions en faveur de l'innocuité du téléphone portable pour la santé, délivrées par les étude publiées de l'AFSE en 2003 et 2005 .

Les ondes éléctromagnétiques sans danger ? Pas si sûr, à en croire ce qu'on nous cache...

Extrait de l'Emission "Mauvaises Ondes" sur « Hors-Série » du 18 mai 2011 :

La rédaction CareVox

POST-SCRIPTUM

  • Retrouvez le reportage en entier sur France 3.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté