Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Cure détox : recette naturelle pour être en forme cet hiver
Cure détox : recette naturelle pour être en forme cet hiver
note des lecteurs
date et réactions
15 février 2013 | 3 commentaires
Auteur de l'article
être bien, 5 articles (Site internet)

être bien

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
5
nombre de commentaires
0
nombre de votes
8

Cure détox : recette naturelle pour être en forme cet hiver

Cure détox : recette naturelle pour être en forme cet hiver

 

Pour être en forme cet hiver, rien de mieux que d’effectuer une cure detox à l’automne. Voici quelques suggestions pour une detoxication simple et efficace.

Pourquoi se détoxifier avant l’hiver ?

Durant l’été, notre alimentation peut ne pas avoir été idéale – surtout pendant les vacances – ce qui donne lieu à des carences sur le plan énergétique. Aussi, est-il fortement conseillé de suivre une petite curedetox pour permettre à l’organisme de se reminéraliser, d’assurer ses besoins énergétiques et de constituer des réserves avant la froide saison.

Comment se reminéraliser ?


D’abord par l’alimentation, tout simplement en faisant le plein de vitamines et de minéraux essentiels. On peut, en effet, se reminéraliser en profondeur, en privilégiant les légumes verts et colorés, les fruits, les protéines saines et maigres, les laitages écrémés, les céréales à grains entiers ainsi que les bons gras (huile d’olive, colza, avocat).

Durant une cure de detoxication, mieux vaut oublier la cigarette, le café, l’alcool, les liqueurs douces, les mets épicés, les charcuteries et plats préparés du commerce.

Selon les naturopathes, cette cure saisonnière pourrait aussi comprendre des suppléments multi vitamines et minéraux (de préférencebio, chélatés, et à action prolongée) pour s’assurer de bénéficier de toutes les vitamines et minéraux nécessaires. Par exemple, la vitamine B1sera mieux assimilée, lorsque combinée au manganèse ; le calcium, à la vitamine D.

Pour refaire le plein d’énergie, une cure de vitamines du groupe Bassociée à une cure de minéraux fera merveille. Vous trouverez des sources de vitamine B en quantité dans le Maca et dans le lait de châtaignes. 

Comment stimuler les organes calorifères ?


Ce que nous consommons est transformé en énergie, et une bonne partie de celle-ci sert à la production calorifère. Or, certains organes produisent plus de chaleur que d’autres. Lorsque le corps manque de cette chaleur (surtout pendant l’hiver), l’oxydation cellulaire augmente pour optimiser la production calorifère, des frissons produisent un peu de chaleur spontanée découlant de la contraction musculaire, et les artérioles cutanées se ferment pour empêcher la dispersion de chaleur. 

Les intestins, par exemple, jouent un rôle prépondérant dans la gestion de l’oxydation. Or, ils ont besoin de réserves énergétiques (de chaleur donc) pour transformer les nutriments en énergie calorique.

Par ailleurs, trop d’oxydation génère des radicaux libres, qui peuvent accélérer le vieillissement de l’organisme.

Aussi, le secret pour stimuler les organes calorifères est de consommer plus d’aliments riches en antioxydants. Retenons que les principales sources sont les polyphénols que l’on trouve dans les bioflavonoïdes, le thé, le raisin rouge et le vin, les légumes et les fruits colorés en raison des caroténoïdes qu’ils contiennent ainsi que les vitamines C et E tout comme le sélénium. 

Un article du blog Etre bien.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Coryn (IP:xxx.xx1.24.24) le 18 février 2013 a 17H34
Coryn (Visiteur)

Une alimentation variée avec fruits et légumes, corps gras polyinsaturés (huile d’olive ...) permet d’éviter les suppléments et compléments alimentaires dont de multiples études médicales ont démontré l’inutilité.

0 vote
par John (IP:xxx.xx9.148.38) le 20 février 2013 a 16H22
John (Visiteur)

Coryn, vous parlez sans doute des études financées par les lobbys pharmaceutiques car bon nombre d’études sérieuses prouvent le contraire.

Une alimentation variée et équilibrée est certes une base mais de nos jours elle ne suffit pas forcément à remplir tous nos besoins notamment à cause du raffinage et de la malbouffe, mais aussi à cause du transport : un concombre importé d’Argentine n’aura presque plus de vitamines dans l’assiette du consommateur français. Environ 25% des femmes sont carencées en vitamine A, la carence en fer est aussi fréquente.

0 vote
par trobador (IP:xxx.xx0.90.186) le 19 février 2013 a 09H29
trobador (Visiteur)

Vivement le mois d’aout pour les conseils alimentaires du printemps !