Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Contractures musculaires : méthodes douces pour les éviter
Contractures musculaires : méthodes douces pour les éviter
note des lecteurs
date et réactions
26 octobre 2010 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Votre santé par la nature, 47 articles (Naturopathe)

Votre santé par la nature

Naturopathe
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
47
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

Contractures musculaires : méthodes douces pour les éviter

Contractures musculaires : méthodes douces pour les éviter

Le retour du froid favorise les crampes pour les sportifs. Heureusement, il existe plein d’astuces pour les éviter et les soulager...

Quelques facteurs de risques

C'est la mauvaise saison pour les muscles, il fait froid et ils n'aiment pas ça. Les nageurs par exemple sont sujets à ce genre de traumatisme en nageant dans une eau trop fraîche. L'humidité chaude n'est pas mieux, et en milieu humide les contractures sont nombreuses.

Evidemment le sport intense comme le football ou trop prolongé comme les marathons favorisent les contractures. Mais pour parler sport, l'excès est là aussi un facteur de contractures.

Question alimentation il faut citer en premier lieu les excitants comme le café, le thé, l'alcool, mais aussi tous les toniques qui permettent d'aller plus loin, plus fort. Eviter de trop prendre de diurétiques qui ont tendance à déminéraliser et à mettre les muscles en danger.

Comment les éviter ?

La meilleure façon de les éviter c'est de pratiquer un échauffement doux dès le début de l'activité physique.

Il faut boire et plus précisément une eau riche en magnésium.

On peut chauffer les muscles par des massages et là les massages aux huiles essentielles sont souverains, Gaultherie, Sassafras en mélange avec une huile végétale.

Si la contracture est là on peut poser des aimants sur la zone. Placer la face Nord qui est décontracturante à même la peau.

Une cure de magnésium sera la bienvenue. Préférer du lactate de magnésium vitaminé B6.

L'oligo-élément à choisir sera le Potassium, une ampoule tous les 2 jours. Mais on pourra aussi utiliser le Lithium et le magnésium.

Des enveloppements chauds les font rapidement disparaître si elles ne sont pas trop graves. On peut y ajouter du chlorure de magnésium, ou encore de la teinture mère d'Arnica, qui ajouteront leurs propriétés à la châleur de l'enveloppement. 

La teinture mère SALIX ALBA (le saule blanc) : le saule a une action très énergique, très tonique. Il a une action nette antirhumatismale et peut être utile dans les contractures comme dans les névralgies faciales. On peut en prendre 25 à 30 gouttes dans une infusion, 3 fois par jour. Et là aussi, on peut l'ajouter dans l'eau d'un enveloppement.

L'huile essentielle de Sassafras est rubéfiante (détermine une congestion intense et passagère) et sudorifique, on peut l'utiliser contre les rhumatismes, la goutte, l'arthrite, l'arthrose, les crampes et les contractures.

L'huile essentielle de Gaultherie est anti-inflammatoire et antispasmodique. Elle apaise toutes les douleurs et chauffe localement le muscle contracturé.

L'huile essentielle de Laurier noble agit contre les névralgies, les contractures, les crampes, c'est un puissant antidouleur, anti-hématome, active la circulation lymphatique.

Le mieux est de se préparer un baume avec en mélange de l'HE de Gaultherie, 1 volume, De l'HE de Sassafras, 1 volume, de l'HE de Laurier noble, 1 volume, et de l'huile végétale d'Arnica ou de millepertuis, 3 volumes.

En Homéopathie quelques traitements :

  • RUTA 4 ou 5CH : Tous les troubles traumatiques, les douleurs rhumatismales, les entorses, foulures, étirement d'un muscle, contractures, les courbatures aprés un effort violent, toutes les douleurs musculaires.
  • ARNICA 4 ou 5CH : Traumatismes physiques, contusions, surmenage physique, efforts répétés, les courbatures, meurtrissures, contractures,
  • CUPRUM 5CH : Toutes les contractures, crampes, les spasmes des muscles moteurs, violents et douloureux. Convient à tous les spasmes, gastriques, intestinaux, respiratoires, cardiaques, les convulsions.
  • MAGNESIA PHOSPHORICA 5CH : Les douleurs névralgiques ou spasmodiques, crampoïdes, aigues. Aggravées par le froid et améliorées par la châleur ou par la pression. Les suites d'effort prolongé d'un groupe musculaire.

Retrouvez tous mes articles sur mon blog : Votre santé par la nature

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par chlorure-de-magnesium.santeverte.org (IP:xxx.xx9.182.229) le 15 juin 2012 a 15H22
chlorure-de-magnesium.santeverte.org (Visiteur)

C’est sûr que la prévention vaut toutes les mesures que l’on peut prendre une fois le problème bien installé.

Je suis même convaincu que la gestion de nos pensées devrait également suivre cette règle où faire attention à notre manière de percevoir le monde change à long terme notre manière d’être.

Et justement, le magnésium facilite un bien-être favorable à un état d’esprit apaisé.