Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Comment renforcer votre vitalité contre le froid ?
Comment renforcer votre vitalité contre le froid ?
note des lecteurs
date et réactions
3 février 2014
Auteur de l'article
DARCHE ERIC, 64 articles (Naturopathe)

DARCHE ERIC

Naturopathe
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
64
nombre de commentaires
2
nombre de votes
151

Comment renforcer votre vitalité contre le froid ?

Comment renforcer votre vitalité contre le froid ?
Avec le froid et le grand froid, de nombreuses publications distillent des conseils nombreux et variés afin de mieux supporter la rigueur de cette saison. Cependant essayons d’éviter de tomber dans des "schémas" ou "habitudes" qui ne sont pas toujours très justes.

Y-a-t-il une alimentation spécifique pour la période hivernale ?

Oui et non !

Non car la base du schéma alimentaire reste identique : repas composé de crudités (légumes crus : carotte, betteraves, navet, céleri qui apporte toutes sortes de composés phyto-chimique indispensables aux nombreuses fonctions de l’organisme) ; glucides sous formes de céréales (blé, avoine, seigle, orge, riz, sarrasin etc.) ou tubercules (pommes de terre, ou topinambours ), pain ; protéines sous formes de viandes, poissons, œufs, produits laitiers etc. ; lipides sous forme d’oléagineux ou d’huile alimentaire (noix, colza, sésame, olive etc.)

Oui car la période hivernale demande un apport calorique un peu plus important que les autres saisons pour lutter contre le froid. Pour cela, il peut être intéressant de se laisser guider par les fruits et légumes de la saison et de la région. Ainsi la consommation de châtaigne, marron, courge, citrouille, potiron, potimarron sont intéressants. Ces fruits et légumes sont très énergétique et correspondent à la saison hivernale.

En suivant cette approche de l’alimentation on évitera de tomber dans les écueils qui consistent entre autre, à consommer des oranges soi-disant pour stimuler le système immunitaire en apportant de la vitamine C et éviter les rhumes.

En fait la consommation de jus d’orange le matin associé avec du pain ou un croissant est un des meilleurs moyens pour avoir un rhume. Par son acidité, l’orange va bloquer la digestion du féculent. Cela va provoquer un ralentissement de la digestion ainsi qu’une fermentation importantes des sucres d’où une digestion incorrecte. Il naîtra de cette mauvaises digestion, divers toxiques et toxines qui pourront dans bien des cas être éliminé par la sécrétion des muqueuses digestives et ORL dont le rhume est un des moyens d’expulsion.

Ce n’est pas un hasard si l’on trouve les fruits acides dans les pays chauds ou en saison chaude, car il faut une température aux alentours de 25 ° C pour que l’organisme puisse bien oxyder les acides de ces aliments. Dans le cas contraire le processus d’oxydation et de neutralisation des acides se fait au détriment des réserves minérales alcalines de l’organisme.

Pendant la période hivernale il suffit de consommer un peu plus de calories sous forme de sucres ou de lipides : les huiles de table ou la consommation d’oléagineux comme l’amande, la noisette, noix etc.

Comme l’explique le naturopathe Robert Masson, le PVH ou Potentiel Vital Homéostatique, définie l’existence de l’énergie vitale propre à assurer les fonctions de régulation et de maintien de la cohésion de l’organisme.

Quoi que l’on fasse, ou quelle que soit la saison que l’on vit, l’on dispose d’une et même énergie vitale qui s’accroît ou diminue en fonction de notre comportement alimentaire et de notre hygiène de vie.

La baisse de ce PVH va affecter notre système immunitaire, métabolique, hormonal, cognitif, digestif, et émonctoriel.

Au contraire pour augmenter ses réserves d’énergie et ainsi passer la période hivernale ou de grand froid sans difficulté, il est préférable d'augmenter les sources à l’origine d’une augmentation de son PVH ou de son énergie vitale en agissant sur différents facteurs :

- Avoir une alimentation équilibrée, naturelle, biologique, de la saison et de la région. N’hésitez pas à recourir à la consommation de graines germées, de jeunes pousses et de jus d’herbe d’orge qui sont des sources fantastiques de nutriments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

- Eviter la consommation d’excitants comme le café ou boissons énergisantes du commerce... Attention à la carence en acide aminés ou protéines, en minéraux, vitamines, oligo-éléments, vitamine D, vitamine B, vitamine C. Eviter les grignotages entre les repas à l’origine de troubles digestif et de dépenses inutiles de notre énergie vitale. Eviter la consommation d’alcool qui donne une " fausse sensation de chaleur " en détriment de l’organisme et du PVH.

Eviter le stress excessif comme le bruit important, les disputes, les conflits relationnels qui coûtent chers sur le plan de l’énergie nerveuse.


- Favoriser en hiver une activité physique même restreinte et de préférence en plein air.

- Choisir des vêtements chauds et confortables.

- Dormir suffisamment et de préférence entre 9-10 h et 7-8 heures du matin. Eviter de veiller tard le soir, ainsi que la pratique intensive du téléphone portable et de l’ordinateur qui sont des sources de fuite de notre énergie vitale.

- Pratiquer un bain tiède avant d’aller se coucher.

- Favoriser la détente : musique relaxante, massage, utilisation d’huile essentielle en interne et en externe.

- Utiliser certains compléments alimentaires favorisant le bon fonctionnement de l’organisme, assurant ainsi une bonne vitalité : pollen frais, poudre d’herbe d’orge, lait de jument, ginseng, huile de persilla pour ses omégas 3, shiitake, etc.

DARCHE ERICNaturopathe spécialisé en nutrition, www.ericdarche.com,&nbsp ;Tel : 04 42 96 33 18
Consultation privée en cabinet ou par téléphone sur toute la France.

Éric Darche est l’auteur d’un nouveau livre aux Éditions EDILIVRE : L’AMOUR EN REPONSE.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté