Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Comment booster sa mémoire ?
Comment booster sa mémoire ?
note des lecteurs
date et réactions
4 mars 2013
Auteur de l'article
Votre santé par la nature, 42 articles (Naturopathe)

Votre santé par la nature

Naturopathe
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
42
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

Comment booster sa mémoire ?

Comment booster sa mémoire ?

Sur la photo, ce n’est pas un chameau pris sous la neige mais seulement un petit arbuste sous son manteau blanc. Nous connaissons la relation étroite qui lie l’intestin et le cerveau. Découvrons ensemble les conséquences qui en résultent.

Le cerveau est l’organe qui a le plus besoin de corps gras.

Une fonction mal connue du cholestérol est de protéger nos cellules nerveuses de l’oxydation. Or l’oxydation des cellules, c’est précisément le facteur clé du vieillissement, de sorte que l’on peut considérer que le cholestérol est un antioxydant et un excellent anti-âge. Curieusement on a remarqué que les gens victimes de la maladie d’Alzheimer avaient des taux de cholestérol très bas. En vieillissant il vaut mieux avoir un peu de cholestérol que pas assez. Cette notion est très récente.

Avec le cholestérol, les phospholipides sont les constituants essentiels des membranes de nos cellules. L’un des phospholipides les plus importants pour le cerveau s’appelle phosphatidylcholine. Il renferme une substance alimentaire, la choline, qui est elle-même utilisée pour fabriquer un neurotransmetteur d’une importance capitale pour la MEMOIRE, l’ACETYLCHOLINE.

Dans la maladie d’Alzheimer on ne retrouve plus assez d’acétylcholine et la mémoire fout le camp.

Il est donc essentiel que l’alimentation apporte suffisamment de Choline pour permettre de recharger les neurones en phosphatidylcholine.

On nous incite à consommer des aliments pauvres en graisses (donc en Choline) et en cholestérol. C’est une erreur et notre cerveau et notre mémoire en particulier en souffrent.

Avec cela, tous les sucres rapides, raffinés, les glucides comme le pain blanc, les céréales raffinées en général , tous les sucres, sont des poisons pour la gestion du cholestérol.

En résumé un régime pauvre en graisse, riche en glucides, approvisionne mal nos cellules en cholestérol. Résultat : fuite de l’acétylcholine et mémoire qui flanche.

Le Cerveau a besoin de bons gras

Il faut rejeter les acides gras saturés, charcuteries, viandes rouges, tous les laitages.

Il faut privilégier les acides gras insaturés et poly-insaturés.

Insaturés : L’HUILE DE COLZA -la plus riche en oméga 3-, l’huile de lin, et l’huile d’olive, riche en oméga 9.

Poly-insaturés : Les poissons gras (poissons à peau et non à écailles), riches en oméga 3 EPA et DHEA. Il faut choisir les plus petits car les gros comme le thon, les requins, etc… sont de gros prédateurs qui vivent plus longtemps et sont de la sorte pleins de métaux lourds car ils sont en bout de chaîne. Donc privilégier sardines, maquereaux, anchois, saumon et truite. Et de préférence des poissons gras de mers froides. 

Souvenez-vous également que les oméga 3 et 6 sont en concurrence et que le rapport doit être autour de 1 pour les oméga 3, pour 4 au maximum pour les oméga 6. Ce rapport qui est très souvent de 1 pour 10 ou même pour 20 dans l’alimentation moderne. Deux solutions pour revenir à un rapport normal, soit on augmente les Oméga 3 soit on diminue les oméga 6.

« Une tête bien faite doit baigner dans l’huile » (la bonne, bien entendu) – Dr louis BERTHELOT et Dr Jacqueline WARNET – Les secrets de l’intestin, filtre de notre corps.

Le cerveau a besoin d’acides aminés essentiels tels que tyrosine et tryptophane.

Il a également besoin de magnésium dont nous manquons tous (étude SUVIMAX).

Quant au coenzyme Q10, qui diminue avec l’âge, il provoque fatigue, manque d’énergie et d’endurance car il est rarement suffisant dans l’organisme.

On peut ajouter un complément alimentaire intéressant à base de curcumine qui est extraite du curcuma. Propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Mais pour permettre à la curcumine d’être bien absorbée et assimilée il faut la consommer avec de la pipérine (poivre noir). Il existe des compléments alimentaires (Dolupérine par exemple), qui ont ces deux éléments qui travaillent ainsi en synergie. Les prendre à un repas avec des bonnes graisses (huiles de colza ou poissons gras).

Le Gingko Biloba qui améliore la circulation intra crânienne et l’extrait de pépins de raisin sont d’autres compléments alimentaires qui peuvent être intéressants.

En vieillissant, et comme pour la coenzyme Q10, on manque de silice pour nos cellules et une complémentation de silicium de prêle par exemple en cure peut également être intéressante.

Avec cela on ne saurait trop conseiller de pratiquer de l’exercice physique, la marche par exemple, et bien sûr toujours faire travailler sa mémoire en pratiquant de petits exercices.

Pratiquez la respiration abdominale le plus souvent possible. Rappelez-vous les rapports étroits entre l'intestin et le cerveau 

Manger peu est ici une règle d’or. Nos cellules ont besoin d’oxygène. Nos anciens disaient « ventre plein n’a pas de tête » et le conseil sur lequel j’insiste le plus c’est celui-là. Je sais qu’il est très difficile de diminuer la quantité au sein même du repas, Mais par contre il est plus facile d’intégrer un repas différent comme un repas de fruits ou de crudités à la place de l’un des deux gros repas, et c’est un très bon moyen pour diminuer la quantité journalière d’aliments. Et de plus, on s’y habitue facilement. Il suffit d’insister pendant 4 ou 5 jours et l’habitude est prise. Bien sûr, Il est très important que le 2ème repas soit très équilibré, en protides, glucides et lipides. Un repas complet est ici essentiel. Peu de sucres rapides, pas de calories vides (pain blanc, sucre blanc), des aliments complets.

Et n’oubliez jamais que le cerveau et l’intestin sont en perpétuelle connexion (nerf pneumogastrique) : Soignez votre intestin et votre cerveau va à nouveau sourire.

Retrouvez tous mes articles sur mon blog : Votre santé par la nature

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé Naturelle