Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Colopathie fonctionnelle
Colopathie fonctionnelle
note des lecteurs
date et réactions
15 février 2012
Auteur de l'article
Votre santé par la nature, 42 articles (Naturopathe)

Votre santé par la nature

Naturopathe
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
42
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

Colopathie fonctionnelle

Colopathie fonctionnelle

On peut parler également de "syndrome de l’intestin irritable". En fait c’est un trouble du transit, qui se manifeste par des douleurs avec diarrhée, ou encore des douleurs avec constipation ou même une alternance de diarrhée et constipation. Mais nous parlons ici de colopathie "fonctionnelle" et non pas de colite inflammatoire, de polypes, de diverticules, de parasitose, d’une maladie coeliaque, d’une maladie de Crohn, etc. S’il y a par exemple présence de sang dans les selles, il est évident qu’il faut consulter, ce n’est plus une colopathie fonctionnelle.

Ceci étant dit cette colopathie fonctionnelle est en fait une modification de la vitesse du passage des aliments dans le gros intestin, vitesse trop rapide dans certains cas et au contraire trop lente dans d'autres.

Lorsque le transit est accéléré par des contractions plus rapides le colon n'a pas le temps d'absorber tout le liquide contenu dans le bol alimentaire, cela provoque donc la diarrhée, (trop d'eau).

Lorsque au contraire ces contractions intestinales sont trop faibles le transit est plus lent, le colon absorbe trop de liquides et cela entraîne la constipation et les selles deviennent dures, sèches et rares.

C'est en général un trouble chronique mais on remarque chez ces patients des périodes de rémission plus ou moins longues suivies de reprise des troubles, troubles qui peuvent suivre le sujet durant toute sa vie. Tout le monde ne consulte pas, on se sent comme cela, soit constipé soit diarrhéïque.

Mais cela reste un trouble fonctionnel qui, s'il est toujours désagréable dans la vie de tous les jours, n'est pas dangereux et n'augmente pas les risques de provoquer une maladie plus grave, cancer ou autres. Le danger c'est de pouvoir à la longue provoquer des troubles secondaires comme une dévitalisation, un manque de résistance, de l'anxiété ou même aller jusqu'à la dépression, dans les cas de diarrhée. La constipation peut entraîner une fatigue chronique, des ballonnements, des fermentations désagréables, de la fibromyalgie, etc...

Nous parlons donc de colopathie tant qu'on ne décèle pas une lésion organique qui peut bien sûr survenir, une colopathie ne protégeant pas d'autres lésions possibles. S'il y a par exemple inflammation de la muqueuse intestinale on parle alors de colite.

 

TRAITEMENTS NATURELS :

 

- Tout d'abord il faut éviter les problèmes liés à l'alimentation. Une mastication insuffisante provoque souvent une mauvaise digestion. Une alimentation dépourvue de fibres perturbe également le transit, un excès d'aliments gras encrasse tout le système digestif. Et puis on, ne peut passer sous silence le fait que beaucoup d'entre nous sont des "allergiques" en puissance qui ne supportent plus certains aliments comme les laitages, le gluten, ou autres ce qui provoque des troubles du transit. Une hypersensibilité (c'est mieux qu'une "allergie") alimentaire provoque immanquablement des gaz, des ballonnements, éventuellement des douleurs, des carences en minéraux, fer entre autres, (anémie) et des troubles du transit. Éviter les aliments gras mais aussi tous ceux contenant du lactose (à tout hasard, l'alcool, le café ou les jus d'agrumes lorsque l'estomac est vide. On trouve des fibres solubles intéressantes pour notre intestin dans les légumineuses, les légumes cuits, les fruits cuits, les noix, amandes bien mastiquées. Les aromates sont aussi très bénéfiques pour notre digestion (origan, fenouil, estragon, curcuma, etc.)

- Après l'alimentation nous trouvons les troubles du système nerveux qui ont une influence énorme sur tout notre système digestif, assimilation, désassimilation et transit. Le système nerveux autonome ou végétatif comprend 2 systèmes, le Système nerveux sympathique et le SN parasympathique. Ce système perturbé par le stress, les émotions, la colère, etc. peut provoquer des spasmes ; de la colite, de la gastrite, des diarrhées, etc. Notre intestin est particulièrement sensible au stress car il est connecté aux centres émotionnels du cerveau (système nerveux entérique). Il est évident que pour soigner ce genre de troubles c'est le lâcher-prise, la détente, l'hydrothérapie chaude.

- En matière de diététique on ne peut oublier les fibres c'est connu et en matière de fibres les céréales complètes ou semi-complètes sont incontournables. La macrobiotique par exemple est une thérapeutique majeure pour rééduquer un intestin et le transit. Si l'intestin est déjà très irritable il vaut mieux commencer pendant une paire de mois avec des céréales légèrement blutées (genre 65 ou 80%). Sinon vous mettriez de la toile émeri dans vos intestins... je ne sais pas s'il aimerait. Donc il faut y aller prudemment au début mais c'est la meilleure solution.

- Ensuite je dirai que l'ARGILE est le meilleur remède pour notre intestin, il désinfecte, assainit le tube digestif de haut en bas. Et c'est certainement par elle que l'on devrait commencer tout traitement de cette muqueuse.

- Pour la santé de notre intestin qui vit intensément et qui a besoin d'un milieu vivant, nous trouvons les probiotiques et les prébiotiques que l'on peut prendre sous forme de compléments ou par le biais de l'alimentation ce qui est toujours mieux. L'aloe vera buvable par exemple ou le miso que nous avons étudié récemment peuvent apporter ce petit plus.

- L'artichaut est déjà employé contre les troubles digestifs et c'est l'ami du foie mais des études lui ont attribuées des propriétés intéressantes contre le syndrome de l'intestin irritable.

- Le plantain des Indes ou PSYLLIUM BLOND qui est un véritable remède-miracle de l'intestin. Il agit aussi bien contre la constipation que contre les diarrhées en régularisant la fréquence des selles. Indiqué pour la maladie de Crohn, le colon irritable, les hémorroïdes, les états inflammatoires de ces muqueuses. Il faciliterait également l'élimination des métaux lourds, réduit flatulences et ballonnements. Le plantain brun de Provence n'est pas efficace, c'est le plantain blond des Indes qu'il faut impérativement.

- N'oublions pas l'activité physique qui a une grande importance pour ce genre de troubles. Et en plus le sport quel qu'il soit, est très bénéfique et c'est une aide précieuse pour gérer le stress.

- Parmi les plantes on pourra utiliser avec bonheur la valériane (épuisement nerveux, surmenage cérébral, nervosité, suite d'émotions antispasmodique), la Myrtille (feuilles, racines et baies, action bactéricide importante, météorisme, anti-diarrhée), la menthe poivrée ( flatulences, les diarrhées, les coliques, l'insuffisance hépatique), et encore la mauve (feuilles et fleurs) les feuilles de plantain, les racines de guimauve, le fenouil.

- Parmi les médicaments tout prêts on trouve la Thériaque, un élixir très ancien composé de 79 ingrédients qui agit aussi bien dans la constipation que dans les diarrhées, les crampes, les flatulences.

- Les teintures mères peuvent aider : nous retrouvons VACCINUM MYRTILLUS (la myrtille), tout le système digestif peut être justiciable de la myrtille. D'action sûre. Et aussi la valériane, VALERIANA OFFICINALIS pour ce qui concerne le système nerveux.

 

- L'AROMATHERAPIE peut également rendre service :

L'HE DE GINGEMBRE est un tonique digestif, elle facilite la digestion, limite les flatulences et gère la constipation. En plus c'est un tonique sexuel, mais je sais que ça ne vous intéresse pas.

On peut coupler l'HE de Gingembre avec celle de LAURIER NOBLE dans toutes les infections intestinales car elle rééquilibre la flore.

Si vous craignez que le trouble provienne du candida albican vous pouvez coupler le Laurier noble avec TEA-TREE.

Une cure d'une dizaine de jours 1 goutte de chacune 3 fois par jour.

La MENTHE POIVREE décongestionne le foie, aide les organes reins, foie, intestins, aide à la digestion, antispasmodique, anti infectieuse, antiseptique et anti-inflammatoire intestinal, elle lutte contre les champignons, comme tea-tree et pourra donc rendre de précieux services.

L'HE de GENIEVRE, indiqué pour l'hypertrophie bénigne de la prostate, les suites d'ulcères gastroduodénaux et les suites de colopathies fonctionnelles, que l'on peut coupler avec BASILIC tropical, 1 goutte de chaque 3x/jour, Interne, et pendant 7 jours.

Photo : Les truites doivent avoir bien froid en ce moment

Retrouvez tous mes articles sur mon blog : Votre santé par la nature

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté