Accueil du site > Santé Naturelle
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Derniers Articles

Les vertus du tamarin en médecine ayurvédique

Suivant >>

Le mot Tamarin provient du terme » Tamar indu » qui est d’origine arabe et signifie » dattes de l’Inde « . Bien que le fruit du tamarin n’ait rien d’une datte, son nom latin, Tamarindus indica, nous rappelle deux fois son origine indienne – supposée – puisqu’on sait maintenant qu’il vient d’Afrique. La ville sénégalaise de Dakar tient d’ailleurs son nom du wolof « daxaar« qui signifie « tamarin, tamarinier ».

Le tamarinier est un arbre majestueux qui grandit doucement, mais peut vivre plus d’un siècle. Son fruit, le tamarin, ressemble beaucoup à une cacahuète. Il contient des graines entourées par une pulpe à la fois sucrée et acide à la saveur incomparable. C’est cette pulpe qui est le plus souvent utilisée pour agrémenter certains plats ou pour ses vertus médicinales.

Le tamarin, traditionnellement utilisé en médecine ayurvédique, facilite le transit et améliore la digestion. Il est également efficace pour les troubles intestinaux tels que ballonnements, flatulences et diarrhées. Ses propriétés antiseptiques permettent d’apaiser les troubles urinaires. Pour les problèmes respiratoires, il est utilisé comme expectorant en cas de bronchite. Grâce à ses antioxydants, on le recommande aussi contre le vieillissement des cellules. On le trouve encore dans la composition de certains gels gingivaux destinés aux nourrissons pour soulager l’inflammation lors de la poussée dentaire.

Idée gourmande à base de tamarin

Crevettes au jus de tamarin et tandoori

Ingrédients :

  • 600 g de crevettes décortiquées

  • 1 oignon finement haché

  • 3 tomates

  • 1 verre de jus de tamarin

  • 2 gousses d’ail

  • 1 cuillère à café de tandoori

  • sel

  • huile d’olive

Faire revenir quelques minutes l’oignon dans l’huile d’olive, puis ajouter les tomates coupées en petits dés. Laisser mijoter 3 minutes puis ajouter les crevettes. Incorporer ensuite en remuant l’ail écrasé, le tandoori, le piment et le sel.

Verser enfin le jus de tamarin et laisser cuire une dizaine de minutes à feu vif en remuant de temps en temps.

Je sers ce plat avec un riz blanc nature, du basmati de préférence.

Bon appétit !

A ne pas manquer