Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
World War Z : Le virus du zombie vient du commerce d’organes chinois
World War Z : Le virus du zombie vient du commerce d'organes chinois
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
3 juillet 2013
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

World War Z : Le virus du zombie vient du commerce d’organes chinois

World War Z : Le virus du zombie vient du commerce d'organes chinois

Dans World War Z, le blockbuster sorti le 3 juillet sur les écrans dans toute la France, les zombies ont été imaginés sous l’angle médical. Si à l’origine la légende des zombies vient de la culture vaudou, en Haïti ou en Afrique, avec des personnes décédées ramenées à la vie par un sorcier, le dernier film avec Brad Pitt révolutionne le genre : Nous sommes ici en présence de personnes non pas « zombifiées » mais infectées par un virus qui trouve son origine en Chine, créé et répandu à cause du trafic d’organes au marché noir. Cet aspect joue un rôle primordial dans le livre duquel le film a été adapté.

Dans le film World War Z, c’est contre des infectés que Brad Pitt se bat : Il est question d’êtres humains vivants qui peuvent être supprimés par les mêmes moyens qu’un humain sain. Ils sont contaminés par un virus qui change leur comportement, sans pour autant les tuer. Grâce à un antidote, ils peuvent d’ailleurs être soignés et retrouver leur état normal. Une scène, qui a été supprimée dans le montage définitif du film pour essayer de contourner la censure chinoise, montre des personnages discutant du lieu d’où proviendrait le virus. Il s’agit fort justement, comme il est mentionné dans le livre inspirant l’histoire, de la Chine.

Dans le roman écrit par Max Brooks, et publié en 2006 sous le même titre que le film, et comme l’indique Epochtimes.fr, « le premier patient à être infecté par le virus qui transforme en zombie est décrit comme étant un jeune homme provenant d'un village reculé en Chine. Le virus se propage ensuite dans d'autres parties du monde grâce au trafic illégal d'organes. Les organes infectés, extraits de prisonniers politiques, sont vendus à des patients en attente de transplantations. Les gens ayant reçu des organes transplantés meurent et ressuscitent en zombies ».

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté