Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Votre linge sèche chez vous ? Gare aux moisissures !
Votre linge sèche chez vous ? Gare aux moisissures !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
7 novembre 2012
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Votre linge sèche chez vous ? Gare aux moisissures !

Votre linge sèche chez vous ? Gare aux moisissures !

Pour une équipe d’étudiants en architecture écossais, l’humidité dégagée à l’intérieur des habitations par le linge qui sèche entraîne des moisissures et accroît les risques de maladies respiratoires. Il n’en faut pas moins pour que les architectes plaident en faveur des buanderies pour se préserver de ces désagréments.

Le Conseil supérieur d’hygiène publique de France, qui avait rappelé il y a peu que « l’exposition aux moisissures est néfaste à l’écosystème », pointe dorénavant les risques pour la santé publique tels qu’allergies, asthmes, mycoses ou même rhinites lorsque les moisissures apparaissent à l’intérieur des habitations ou des lieux de travail, suite à une trop forte humidité. Et si l’inhalation des substances de moisissures peut engendrer des réactions allergiques et de l’asthme chez les sujets sensibles, elle occasionne également des infections chez les personnes au système immunitaire affaibli. Il faut savoir qu’au delà d’un taux idéal d’humidité de 40 à 50%, l’intérieur d’une habitation est en proie non seulement aux moisissures mais aussi aux acariens.

La conscience de ce risque se renforce alors qu’en Ecosse, un groupe d’étudiants de l’école d’architecture Mackintosh aurait identifié un des plus gros responsables de l’humidité en intérieur : le linge qui sèche. Selon l’étude des intéressés, qui ont scruté 100 maisons durant l’hiver dernier, 87% des foyers font sécher leur linge dans leur habitation lorsque les températures élevées de l’été disparaissent. Et 30% des moisissures constatées seraient attribuables au linge. Selon la BBC, qui a publié l’étude, « ce sont souvent pas moins de deux litres d’eau qui s’évaporent ainsi du linge sortant de la machine à laver ». La solution ? Les auteurs des travaux plaident pour le retour des buanderies dans des espaces dédiés.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté