Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Voilà pourquoi les ballerines n’ont jamais le tournis
Voilà pourquoi les ballerines n'ont jamais le tournis
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 septembre 2013
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Voilà pourquoi les ballerines n’ont jamais le tournis

Voilà pourquoi les ballerines n'ont jamais le tournis

Selon une étude menée par l’Imperial College de Londres et publiée dans la revue Cerebral Cortex le 26 septembre dernier, les ballerines tirent leur incroyable don de faire des pirouettes à n’en plus finir sans avoir le tournis d’une structure de leur cerveau. Cette dernière se retrouve en effet modifiée à force d’entraînement. Les travaux pourraient ouvrir la voie à un traitement contre les vertiges chroniques.

Cela fait des dizaines d’années que les chercheurs tentent d’expliquer les capacités de tournoiements sans fin des ballerines à l’opéra. Finalement, une équipe de scientifiques de l’Imperial College de Londres a réalisé des expériences sur un groupe de danseuses classiques. Les chercheurs ont pu mesurer l’intensité et la durée des sensations de tournis de ces dernières. Résultat : la technique du « regard porté au loin » dispensé par les professeurs de danse ne suffisent pas à expliquer leur don. L'IRM cérébral des participantes a par contre révélé une singularité, dans la zone du cervelet recevant les signaux en provenance du système vestibulaire (qui est plus petite chez les danseuses) et dans le cortex cérébral qui est responsable de la sensation de vertige. Les auteurs de l’étude ont avancé dans leurs interrogations : « Pour le moment, il se pourrait que nos observations renvoient à des spécificités biologiques qui prédisposeraient individuellement les personnes à devenir des ballerines. Toutefois, le fait que les principales modifications physiques aient été observées dans le cortex vestibulaire suggère que cela soit réellement la conséquence de l'entraînement ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Cerveau Danse