Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
VIH/Sida : "la fin de l’épidémie peut être réalisée"
VIH/Sida : "la fin de l'épidémie peut être réalisée"
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
21 novembre 2012
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

VIH/Sida : "la fin de l’épidémie peut être réalisée"

VIH/Sida : "la fin de l'épidémie peut être réalisée"

La pandémie du Sida a marqué le pas fin 2011. Il y a une chute de plus de 50% des nouvelles infections au VIH dans 25 pays, et une diminution de 25% des décès dans le monde en cinq ans. Dans le même temps, l’accès aux traitements s’est accru. C’est en substance ce qu’indique le rapport annuel du programme des Nations Unies de lutte contre le Sida (Onusida). La propagation de la pandémie continue, certes, mais la diffusion du virus ralentit considérablement. L’Onusida veut ainsi voir « une nouvelle ère d’espoir » grâce à ces données encourageantes.

Il y a actuellement dans le monde 34 millions de personnes qui vivent avec le Sida, soit 0,8% de la population pour la tranche des 15-49 ans. Ce chiffre est certes élevé. Mais si l’on se réfère au dernier rapport que l’Onusida a dévoilé le 20 novembre dernier, le ciel connaît une embellie. Car, à l’approche de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, qui se déroulera le 1er décembre prochain, les nouvelles sont encourageantes. Pour la cinquième année consécutive le nombre de décès attribués au Sida, de même que les nouvelles infections au VIH (également chez les enfants), est en baisse. L’organisation onusienne y voit clairement le résultat de l’efficacité des mesures de prévention et d’accès aux traitements antirétroviraux mises en place à travers la planète.

En 2011, le nombre de nouvelles infections s’élevait à 2,5 millions, soit 100 000 de moins que l’année précédente. Et pour rappel, le chiffre s’élevait à 3,2 millions il y a 10 ans. Ces chiffres prometteurs s’expliquent par la hausse de 63% du nombre de personnes ayant accès à un traitement antirétroviral à travers le globe. Avec un bémol cependant : Le Sida gagne du terrain de façon visible en Europe de l’Est, notamment chez les toxicomanes. L’Onusida en est désormais convaincue : On peut enrayer durablement l’épidémie. Mais pour cela, comme le précise l’organisation, « il faudrait débloquer de 20 à 23 milliards d’euros à l’horizon 2015 » (contre 13,1 milliards consacrés l’an dernier). Pour le directeur exécutif de l’Onusida, Michel Sidibé, « la fin de l’épidémie n’est plus simplement une vision, elle peut être réalisée ».

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sida Pandémie Vih