Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Vers un nouveau paradigme en biologie et en médecine : l’eau et la mémoire des vibrations
Vers un nouveau paradigme en biologie et en médecine: l'eau et la mémoire des vibrations
note des lecteurs
date et réactions
15 octobre 2014 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Bernard Sudan, 31 articles (Rédacteur)

Bernard Sudan

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
31
nombre de commentaires
1
nombre de votes
2

Vers un nouveau paradigme en biologie et en médecine : l’eau et la mémoire des vibrations

Vers un nouveau paradigme en biologie et en médecine: l'eau et la mémoire des vibrations



« La biologie à la lumière des théories physiques : nouvelles frontières en médecine » Résumé du colloque scientifique du mercredi 8 octobre 2014 à l’Unesco, Paris avec les professeurs Luc Montagnier, Marc Henry, Carlo Ventura et Giuseppe Vitiello. Avec également le mathématicien Cédric Villani et le journaliste Franck Nouchi du quotidien le Monde.

C’est devant un public très attentif d’environ cinq cents personnes que les professeurs Luc Montagnier, Marc Henry, Carlo Ventura et Giuseppe Vitiello ont exposé leurs derniers travaux de recherche concernant un nouveau paradigme en biologie et en médecine avec l'observation d'ondes électromagnétiques en liaison avec de nouvelles propriétés de l'eau montrant ainsi que le pionnier Jacques Benveniste était novateur depuis sa célèbre publication dans la revue Nature en 1988. Le professeur Giuseppe Vitiello de l’université de Salerne exposa d'abord ses derniers travaux concernant le domaine des champs quantiques et de la cohérence en biologie tout en fondant son argumentation sur des formules scientifiques bien précises soulignant ainsi une nouvelle approche de la matière vivante. Le professeur Marc Henry de l'université de Strasbourg résuma les derniers progrès relatifs à l’analyse de la molécule d’eau dans son environnement toujours en liaison avec la cohérence quantique et montra bien que les théories existantes ne sont plus adaptées aux résultats expérimentaux actuels. L’eau, cette inconnue mérite donc de nouvelles investigations dans les futurs programmes de recherche interdisciplinaires : Le professeur Luc Montagnier, lauréat Nobel de Médecine exposa ses derniers travaux de recherche en utilisant la méthode PCR qui a permis de démontrer la présence d’une activité biologique avec du sérum très dilué de patients atteints de la maladie de Lyme ou du SIDA, résultats rejoignant les travaux de Jacques Benveniste avec une autre technologie plus sensible. La transmission numérique d'ADN bactérien dans des cellules vivantes apparaît désormais comme une méthode hautement reproductible. Il évoqua également l’étiologie bactérienne de l’autisme avec une amélioration de cette maladie par des traitements antibiotiques ciblés. Dans sa conclusion, Luc Montagnier lança un appel vibrant... aux responsables de l’industrie pharmaceutique afin qu’ils réorientent leur recherche puisque le développement de nouvelles molécules apparaît désormais comme illusoire et que tous les arguments sont maintenant réunis pour évoquer un changement de paradigme : Le professeur Carlo Ventura de l'université de Bologne a ensuite commenté ses résultats spectaculaires démontrant des phénomènes vibratoires à l’intérieur de cellules souches les qualifiant ainsi de "voix des cellules souches" marquant donc une toute autre approche de notre vision mécaniste de la biologie moléculaire. Ses résultats ont récemment été publiés dans plusieurs revues scientifiques reconnues, une preuve de plus de l’acceptation et de l’émergence de ce nouveau paradigme. A la fin de ces quatre exposés, le mathématicien Cédric Villani, directeur de l’Institut Henri Poincaré et médaille Fields, a quant à lui résumé l’historique des travaux de Jacques Benveniste et la polémique qui suivit sa publication originale dans la revue Nature en 1988 tout en gardant une neutralité bienveillante que l’on voudrait bien constater dans la communauté scientifique en général. En effet, il donna quelques exemples de travaux originaux qui, pour les uns, s’avérèrent sans fondement par la suite et qui, pour d’autres furent reconnus a posteriori, la technologie n’ayant pas été suffisamment sensible au moment de leur première publication. Le problème de la reproductibilité est donc crucial dans un système biologique instable spécialement avec un environnement électromagnétique perturbant comme l'ont d'ailleurs souligné tous les chercheurs qui ont insisté particulièrement sur l'influence négative des téléphones portables. En conclusion des exposés des scientifiques présents, le journaliste Franck Nouchi du quotidien le Monde modéra la discussion passionnante et ouverte aux auditeurs présents. Sa longue expérience du dossier de la « Mémoire de l’eau » de Jacques Benveniste a permis d’avoir une approche réaliste de la discussion. Jérôme Benveniste, président de "l’Association Jacques Benveniste pour la Recherche" insista également sur le fait que le budget de la recherche en France et en Europe pourrait être réparti et réorienté de façon plus judicieuse à la lumière de ces derniers résultats pour une nouvelle approche du traitement des maladies.

Bernard Sudan

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Marchaux (IP:xxx.xx6.97.21) le 15 octobre 2014 a 15H21
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

Merci pour cet article origninal. Il est très intéressant mais un peu compliqué je trouve.