Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Verge courbée pour 1 homme sur 10
Verge courbée pour 1 homme sur 10
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
7 octobre 2013
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Verge courbée pour 1 homme sur 10

Verge courbée pour 1 homme sur 10

Toutes les verges ne se ressemblent pas lors de l’érection. Certaines présentent une courbure dans 3 à 9 % des cas qui se prénomme maladie de Lapeyronie.

En effet, cette maladie est due à la constitution de plaques indurées dans les corps caverneux du pénis. Ses causes sont inconnues mais l'hypothèse la plus communément admise est que ce sont des microtraumatismes répétés, notamment au cours du coït, qui déclencheraient des phénomènes immuno-inflammatoires cicatriciels. Ils seraient responsables des indurations, parfois palpables dans la verge, sous forme de plaques fibreuses avec perte d'élasticité.

Aussi, cette courbure possible dans toutes les directions le plus souvent vers le haut, et pouvant même dépasser un angle de 90°, est douloureuse pour la moitié des hommes concernés. Après 6 à 18 mois de maladie, la déformation persiste.

Selon une récente étude allemande, la technique de lithotripsie visant à détruire les plaques fibreuses par ondes de choc ou ultrasons pour réduire la déformation de la verge est néfaste. Elle aurait tendance à aggraver la déformation chez certains patients traités. Selon une récente étude allemande réalisée auprès de 246 hommes un an après avoir été soignés par lithotripsie, seulement 12% avaient une amélioration de la déformation, 40 % une stabilisation et 48 % détérioration de la verge.

Apparemment seule la technique de la chirurgie reste réellement efficace.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Anatomie