Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Veiller sur son appareil dentaire
Veiller sur son appareil dentaire
note des lecteurs
date et réactions
11 juin 2015
Auteur de l'article
Bien-être et santé, 172 articles (Magazine Santé)

Bien-être et santé

Magazine Santé
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
172
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Veiller sur son appareil dentaire

Veiller sur son appareil dentaire

Il rend de précieux services, esthétiques, certes, mais surtout « nourriciers » et donc vitaux. Amovible, complet ou partiel, un appareil dentaire mérite tous les égards.

Les appareils dentaires sont des prothèses, au même titre que les implants et les bridges. Ces derniers sont fixes, ils restent en bouche. Ils permettent de remplacer une poignée de dents au plus, lorsque les dents de proximité sont suffisamment solides pour accepter un bridge (sorte de pont entre deux dents supports, de part et d’autre de la dent ou des dents manquantes) ou un implant, qui remplace une dent de façon indépendante de ses voisines, si l’os de la mâchoire de soutien l’autorise.

L’appareil dentaire est à l’inverse un dispositif amovible, spécifiquement conçu pour une bouche (il n’est pas question de le prêter !). Il peut être partiel ou complet, c’est-à-dire remplacer plusieurs dents, voire la totalité. Cette solution est bien sûr plus économique que la pose de multiples implants si la situation le permet.
L’appareil est fait d’une base en résine qui imite la gencive (plutôt pour les appareils provisoires proposés en cas d’extractions dentaires) ou d’une armature métallique, plus robuste, et de dents artificielles au-dessus, en résine, en porcelaine ou en céramique. Il s’appuie sur les dents restantes, la gencive et l’os de la mâchoire. Il doit être adapté au fil du temps pour plus de confort, la géographie de la bouche évoluant avec l’âge.
Autre type de dispositifs amovibles ou fixés pour un temps limité, les appareils orthodontiques qui peuvent être indiqués chez l’enfant ou chez l’adulte.

Lui faire toute sa place
Ce « corps étranger » doit le rester le moins possible et s’intégrer parfaitement en bouche, idéalement se faire oublier. Pour y parvenir, nos conseils.

• Le porter
Plus il est porté et plus vite l’on s’y habitue. Certains même le gardent la nuit en bouche. On peut avoir la sensation au début que l’appareil est surdimensionné, la langue à l’étroit, que l’on fabrique trop de salive ou que les aliments n’ont plus le même goût. Les muscles de la langue et des joues doivent s’habituer à cette nouvelle configuration. Si le port devient gênant ou douloureux, c’est que l’appareil mérite un ajustement, par le chirurgien-dentiste. Pour qu’il soit plus stable sur la gencive, on peut le fixer avec une crème adhésive. 

• L’utiliser… et l’apprécier
Le nerf de cette guerre ! C’est en très grande partie pour mieux se nourrir que le choix d’un appareil a été fait… On commence par de petites bouchées d’aliments mous, faciles à mastiquer (poisson, viande hachée, laitages, fruits et légumes cuits, etc.). Sans oublier de boire, la salive faute de mastication suffisante (au début) pouvant se raréfier. Pour une meilleure confiance en soi et son appareil, un repas plus naturellement pris, mieux vaut le fixer là encore.

• Le brosser
La plaque dentaire n’est pas le privilège des dents naturelles et le brossage reste indispensable. Le nettoyer au moins deux fois par jour, intérieur et extérieur, une fois l’appareil ôté de la bouche bien sûr, avec une brosse dédiée et du savon ou un nettoyant spécifique (pas de dentifrice qui peut rayer et ainsi fragiliser). Agissez au-dessus d’un lavabo pour ne pas le laisser tomber de trop haut et le casser. Sans oublier les éventuelles dents restantes, avec un dentifrice fluoré et une brosse à poils souples. Une fois hors de la bouche (et nettoyé), il doit être placé dans un récipient d’eau fraîche pour que les composants ne se dessèchent pas.

• Le surveiller
À prévoir, au moins une fois tous les deux ans, une visite de contrôle chez le dentiste pour vérifier que l’appareil est encore adapté, sur l’os de la mâchoire privé de dents et susceptible de se résorber… Pas de réparation « maison » s’il se fend, se casse ou devient trop mobile. Des blessures des gencives sont un signe d’alerte. La durée de vie de l’appareil est sinon d’une dizaine d’années.
 
REPONSES D’EXPERT

Pr Olivier Sorel
Orthodontiste, chef de l’unité fonctionnelle d’orthopédie dentofaciale à Rennes.

L’ORTHODONTIE EST-ELLE bien UTILE  ?
Les dents de l’Homme sont sorties de la pression sélective, autrement dit elles ne sont plus si indispensables à sa survie… C’est pourquoi corriger des malpositions dentaires n’est pas vital  ; les dents fonctionnent simplement moins bien.
Orthodontie est synonyme d’orthopédie dentofaciale. Elle est donc indiquée pour que les dents poussent droites, que la croissance des bases osseuses (les mâchoires) se déroule harmonieusement, particulièrement en cas de menton trop en avant (prognathe), en arrière, ou de mâchoire du haut étroite.
Un traitement orthodontique est conseillé à deux âges essentiellement. Pendant la croissance pour diriger le développement des mâchoires et corriger des dysfonctions. Puis, à l’âge adulte, parfois pour des raisons esthétiques ou pour rééquilibrer les mâchoires, les troubles de l’articulé dentaire pouvant créer des troubles de la mastication et des douleurs.
Pour que ce traitement soit un succès, le dispositif doit être entretenu de façon irréprochable  : point d’aliments collants et durs, un brossage après chaque repas.


CONSEIL DU PHARMACIEN

ENTRETENIR
SON APPAREIL DENTAIRE
Ce que l’on trouve en pharmacie pour l’entretien au quotidien et mieux vivre avec son appareil dentaire :
*Des solutions de nettoyage (Corega de Polident, Stéradent, etc.) sous forme de comprimé effervescent qui libère de l’oxygène actif. On y laisse tremper 15 minutes l’appareil avant de le frotter avec une brosse (Gum par exemple), de type orthodontique, entre brosse à dents classique et écouvillon.
*Des crèmes fixatives (Fixodent, Polident, Alodont fix, etc.) qui rendent le port moins anxiogène, notamment au moment des repas. Par ailleurs, un contact plus étroit entre la gencive et l’appareil permet d’éviter que s’installent
des débris alimentaires…
La « colle » tient une journée.
*Destinés aux dents porteuses d’appareils orthodontiques qui retiennent naturellement davantage la plaque dentaire, des dentifrices et des brosses spécifiques. Gare, les caries se développent plus volontiers au niveau des crochets, là où se forment des zones d’usure et où le brossage est plus difficile.
Cet article est extrait en exclusivité du magazine Bien-être & Santé - Tous droits réservés

SOURCES

  • www.bienetre-et-sante.fr
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Dents Dentiste Orthodontie