Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Vaincre les fuites urinaires avec Incostress®
Vaincre les fuites urinaires avec Incostress®
note des lecteurs
date et réactions
2 novembre 2010
Auteur de l'article
Françoise, 14 articles (Kinésithérapeute)

Françoise

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
14
nombre de commentaires
2
nombre de votes
5

Vaincre les fuites urinaires avec Incostress®

Vaincre les fuites urinaires avec Incostress®

1. Incontinence et sécheresse vaginale, couple infernal de la ménopause

Même si vous avez ignoré votre périnée tout votre vie, il est probable que ce dernier vous rappelle son existence au moment de la péri-ménopause. En effet, lors de la ménopause, la diminution du niveau d'œstrogène et de progestérone dans le sang conduit à une dégénérescence de la muqueuse urétrale et un affaiblissement des muscles du plancher pelvien. L'un des troubles associés est l'incontinence à l'effort qui se traduit par des fuites urinaires involontaires. Il s'agit tout simplement de la perte de contrôle de l'émission des urines à l'occasion d'un effort sollicitant les abdominaux comme tousser, éternuer, rire, marcher,...

L'un des autres troubles associés à la ménopause est la sécheresse vaginale qui se traduit, comme son nom l'indique, par un vagin qui devient sec et une perte de sa souplesse. Cette sécheresse va commencer par l'orifice d'entrée du vagin et va petit à petit, si l'on ne fait rien, gagner l'ensemble du vagin, jusqu'à l'atrophie et une étroitesse qui compromettra toute pénétration.

En résumé, la passivité face à l'incontinence d'effort et la sécheresse vaginale conduit à la suppression de toute vie sexuelle et à porter des protections hygiéniques.

2. Existe-t-il d'autres perspectives que les protections hygiéniques et la fin de la vie sexuelle ?

Incostress pour lutter contre l'incontinence

C'est la proposition d'Incostress®, un dispositif endo-vaginal introduit tout simplement comme un tampon, et qui permet de rétablir le contrôle de ses urines. Inséré au niveau vaginal, il compense la faiblesse des muscles du plancher pelvien en participant mécaniquement à la fermeture de l'urètre. En apprenant à s'en servir, l'utilisation de protections hygiéniques peut être abandonnée ou diminuée considérablement.

Aussi la présence d'Incostress® dans le vagin constitue un travail actif aidé pour les muscles du plancher pelvien dans la mesure où il est retenu par reflex.

En ce sens, Incostress® fournit un complément idéal pour la rééducation périnéale en cas d'incontinence d'effort. 

Un muscle ayant une activité régulière faisant appel au métabolisme oxydatif, c'est à dire un effort de faible intensité mais de longue durée, est fortement vascularisé car il a développé un réseau de capillaires pour apporter les globules rouges transportant l'oxygène nécessaire à l'effort. Les muscles du périnée sont donc mieux vascularisés lorsqu'un travail leur est imposé. Dès lors on peut comprendre qu'il existe un lien entre des muscles du plancher pelviens actifs, le tonus vulvo vaginal et la qualité de la circulation sanguine vaginale, qui elle, est responsable en partie de la qualité de la lubrification. C'est pourquoi les gynécologues recommandent de pratiquer l’activité sexuelle de façon régulière en cas de sécheresse vaginale.

Il a également été montré que la lubrification vaginale est le fait de la transsudation des parois du vagin, c'est à dire leur transpiration. Ce phénomène fait très peu intervenir les glandes de Bartholin comme cela a été longtemps cru. Aussi, il faut noter qu'il existe un lien entre cette transsudation et la circulation sanguine locale. Par exemple, lors des rapports sexuels, la lubrification est le fait d'une stimulation à la fois locale impliquant les organes génitaux, mais aussi le système nerveux central et périphérique1 qui déclenche une augmentation du débit sanguin au niveau vaginal et utérin, notamment responsable de cette transsudation.

Le port d'Incostress® est bénéfique car il impose une activité musculaire constante au périnée ce qui permet de participer à la lutte contre l'incontinence d'effort, de favoriser une vascularisation de la zone et surtout de reprendre le contrôle de ses urines.

3. Mais comment introduire Incostress® en cas de sécheresse vaginale ?

Il existe aujourd'hui de nombreux lubrifiants complémentaires et compatibles avec les traitements de la sécheresse vaginale lors de la ménopause. Incostress® étant conçu en silicone, il convient impérativement d'utiliser des lubrifiants à base d'eau parmi lesquels vous trouvez des formulations qui associent de l'acide hyaluronique qui possède un pouvoir fortement hydratant ou encore des ovules sans parabène et sans hormone.

Françoise

SOURCES

  • 1Le Vay S, Valente SM. In Human Sexuality, Sinauer Associates, Inc., Publishers, 1999. p 72-87

    hedoneo.com

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté