Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une unité d’addictologie inaugurée à l’hôpital René Muret (AP-HP)
Une unité d'addictologie inaugurée à l'hôpital René Muret (AP-HP)
note des lecteurs
date et réactions
11 juillet 2011
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

Une unité d’addictologie inaugurée à l’hôpital René Muret (AP-HP)

Une unité d'addictologie inaugurée à l'hôpital René Muret (AP-HP)

L’unité d’addictologie de l’hôpital René-Muret (AP-HP) a été inaugurée le 29 juin dernier en présence de Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargée de la Santé.

Dirigée par le Dr Anne Borgne, elle propose sur un même site une filière de prise en charge complète en addictologie et accueille, depuis janvier 2011, des patients dépendants aux produits psycho-actifs (tabac, alcool, drogues illicites, médicaments), mais aussi au jeu, au sexe, ou aux écrans sous toutes leurs formes. Agrée de niveau 2* du plan gouvernemental, elle entend également s’appuyer sur des activités de recherche et d’enseignement, et élabore actuellement un dossier de demande d’agrément niveau 3*. Cette filière hospitalière et universitaire addictologique, organisée autour d’un service d’hospitalisation, complétera l’offre de soins en Seine Saint Denis.

Elle dispose de :

- 10 lits de sevrage complexe accueillant des patients dépendants pour une durée de deux à trois semaines ;

- 16 lits de Soins de Suite et Réadaptation, à orientation somatique, pour suivre et « protéger » des patients pendant environ 4 à 6 semaines. Ce type de prise en charge consiste en une prise en charge médico-psychologique et sociale et un travail de réadaptation à la reprise d’une vie sociale et professionnelle ;

- 4 places en hôpital de jour : les patients, accueillis entre 9h et 17h bénéficient de soins et participent à un programme thérapeutique, soit pour initier un sevrage, soit une consolidation d’abstinence, obtenue en hospitalisation, ou, en soins ambulatoires.

- Une équipe de consultation et de liaison demeure à l’hôpital Jean-Verdier (AP-HP) afin de poursuivre la prise en charge ambulatoire et celle des patients hospitalisés initiée depuis plusieurs années.

(*) Le plan gouvernemental de prise en charge et de prévention des addictions (2007-2011) définit trois niveaux d’offre de soins : un niveau 1 de proximité, assurant les sevrages simples ; un niveau 2 de recours, permettant des soins aigus, des hospitalisations complètes pour sevrage ou des soins complexes ; un niveau 3 de référence, qui aux missions du niveau 2 ajoute la coordination de l’enseignement, la formation et la recherche.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté