Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une nouvelle épidémie touche les accros aux SMS
Une nouvelle épidémie touche les accros aux SMS
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
13 octobre 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Une nouvelle épidémie touche les accros aux SMS

Une nouvelle épidémie touche les accros aux SMS

Plusieurs experts en santé, et au premier rang la chiropraticienne britannique Rachael Lancaster, mettent en garde les accros aux smartphones : Envoyer un grand nombre de textos ou regarder un film sur son téléphone peuvent engendrer des maux importants dans le dos ou le cou. Cette nouvelle épidémie porte un nom : le "text-neck".

Voici donc le text-neck, ce nouveau mal qui guette les accros du téléphone portable qui envoient sans arrêt des textos. On connaissait déjà les risques de voir apparaître des problèmes de dos en adoptant une mauvaise position pendant l’usage d’un clavier d’ordinateur. Mais à en croire The Telegraph, outre-Manche, écrire un SMS ne serait pas plus anodin : Le fait de pencher la tête en avant pendant des heures serait particulièrement néfaste pour les muscles de la nuque, qui n’ont jamais été entrainés pour soutenir, de façon prolongée, une tête dont le poids est en moyenne de cinq kilos. Cette posture engendrerait des douleurs dans la nuque, dans les épaules, au niveau des bras, des céphalées voire des maux de tête.

A terme, ce sont des arthrites permanentes et d’autres problèmes de santé qui menaceraient les personnes concernées. Le nombre de personnes touchées, qui suivrait la courbe croissante du succès rencontré par les smartphones et les tablettes de type Ipad, serait en constante augmentation. Rachael Lancaster, chiropraticienne à la Freedom Back Clinics au Royaume-Uni, affirme avoir traité des milliers de patients souffrant de ces syndromes. Selon la spécialiste, le meilleur moyen d’éviter l’apparition du tech-neck est de limiter autant que possible l’utilisation du portable : « Entre deux usages de l’appareil, il est bon de faire des étirements, d’éviter d’avoir la tête vers le bas et en avant. Et en tout état de cause, décrochez autant que possible ».
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
4 votes
par Fred (IP:xxx.xx0.249.150) le 14 octobre 2011 a 11H57
Fred (Visiteur)

En gros la même position adoptées par des générations de lecteurs. C’est sure qu’avec l’utilisation du smartphone on touche actuellement plus de monde qu’avec les livres.