Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une journée pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux
Une journée pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
29 octobre 2009
Auteur de l'article
Réseau CHU, 258 articles (Réseau des CHU)

Réseau CHU

Réseau des CHU
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
258
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Une journée pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux

Une journée pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux

Sensibiliser le public aux symptômes qui caractérisent l’accident vasculaire cérébral, acquérir les bons réflexes, tels sont les enjeux de la journée mondiale de l’accident vasculaire cérébral organisée le 29 octobre 2009. L’AVC reste à ce jour la première cause de handicap permanent acquis de l’adulte dans les pays industrialisés. Tous les pays sont concernés.

JPEG - 25.2 ko
Une journée pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux

En France, chaque année, 150 000 nouveaux cas sont recensés et la moitié des victimes garderont des séquelles invalidantes.

Au CHU de Nice, une journée de sensibilisation est organisée
Jeudi 29 octobre de 10h à 16h
Hôpital Saint-Roch
Place Marshall - NICE

L'équipe médicale et para médicale répondra aux questions et délivrera des informations centrées sur trois points  :

1) L'AVC est une urgence médicale.

Il faut connaître les signes d'un AVC : perte brutale de la force musculaire d'une moitié du corps, perte de la vision ou du langage, mal de tête brutal et violent, chute inexpliquée.
Le bon réflexe est d'appeler immédiatement le 15, afin d'être hospitalisé en urgence car on dispose de traitements qui sont d'autant plus efficaces qu'ils sont administrés tôt.

2) L'AVC peut être prévenu.

L'hypertension, le diabète, le tabac, le surpoids ou l'obésité, l'excès de cholestérol, la sédentarité, les maladies du coeur favorisent la survenue des AVC dans un grand nombre de cas. Il faut également identifier les accidents ischémiques transitoires (AIT) qui durent quelques minutes et récupèrent spontanément mais qui annoncent un AVC constitué. Traiter un AIT permet de prévenir l'AVC.

3) Après un AVC, le patient et son entourage iront mieux...

...s'ils comprennent le mécanisme de leur maladie, les conséquences sur la vie quotidienne et les mesures de prévention d'une récidive.

L'équipe paramédicale de l'Unité Neuro Vasculaire de Nice a élaboré des posters didactiques afin d'expliquer les diverses conséquences d'un AVC (troubles de la motricité, du langage, de la déglutition, dépression…) et des infirmières expliqueront les mesures de prévention efficaces pour éviter une récidive : soigner son hypertension, manger équilibré, avoir une activité physique régulière, surveiller son poids sont des mesures efficaces que tout le monde peut entreprendre soit pour prévenir l'AVC soit pour éviter une récidive. Après un premier AVC, il est déterminant de comprendre son traitement pour le prendre de manière précise.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté