Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une fillette défigurée par des vêtements made in China
Une fillette défigurée par des vêtements made in China
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
8 novembre 2012 | 6 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Une fillette défigurée par des vêtements made in China

Une fillette défigurée par des vêtements made in China

Le jour de ses 4 ans, Marie, une petite fille domiciliée dans la commune de L’Aigle dans l’Orne, a reçu des vêtements en cadeau. Aussitôt après les avoir porté, la fillette a été victime d’une violente allergie qui a laissé des lésions sur son visage et entraîné une hospitalisation. L’hebdomadaire Le Réveil normand a livré les explications : Les vêtements en question, fabriqués en Chine, contiennent un fongicide interdit en France.

La révélation a été faite par l’hebdomadaire Le Réveil normand le 7 novembre dernier. Une fillette, Marie, âgée de 4 ans, a été victime d’une violente allergie occasionnée par une substance chimique se trouvant dans des vêtements fabriqués en Chine, achetés dans une enseigne de la ville de L’Aigle et offerts pour son anniversaire. Les pièces incriminées sont plus exactement une jupe et un tee-shirt. Dans une ambiance festive, la fillette a porté les vêtements juste après les avoir reçu.
 
C’est le lendemain matin, au réveil, que le cauchemar a commencé : Marie se retrouve avec le visage boursouflé et couvert de boutons, et son corps porte les marques de la jupe et du tee-shirt. Pris de panique, les parents la conduisent immédiatement aux urgences du centre hospitalier de L’Aigle. Les médecins y concluent d’abord à une allergie. Mais voyant la situation empirer, les examens se poursuivent et un dermatologue arrive à la conclusion que la fillette est victime d’une dermatose allergique -soit une brûlure- occasionnée par du diméthylfumarate (ou DMF), un fongicide interdit en France depuis 2009… mais pas en Chine, où il est notamment utilisé pour lutter contre les moisissures dans la confection des canapés, vêtements et chaussures.

Il n’a pas fallu d’investigations poussées pour s’apercevoir que cette substance était contenue dans les vêtements made in China achetés pour l’anniversaire. Il semble que cette histoire se soit bien terminée. Au bout de quelques jours d’hospitalisation, le personnel du centre de soins a assuré que « la fillette se porte bien mieux ». Jointe par un journalistes de RTL, la mère de l’enfant a de son côté indiqué que « Marie est en bien meilleure forme, même si elle ressent toujours des douleurs aux yeux ».

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
15 votes
par helios (IP:xxx.xx3.85.123) le 9 novembre 2012 a 12H42
helios (Visiteur)

Mr Henri de Miebenthal,

Ce qui est le plus terrible, c’est la desinformation !!!

Les chinois nous font une terrible concurrence associée a un dumping social, c’est une realité. Mais votre article est irresponsable.

Les chinois ont des normes differentes et moins contraignantes que les notres. Quand une entreprise française, achete a une entreprise chinoise, c’est a elle, l’entreprise française, de preciser ses normes que l’entreprise chinoise respectera. A ce niveau, je peux vous garantir que les chinois sont "serieux". .. encore faut il le leur demander.

Si un prodruit reglementé ou interdit en France se retrouve dans les produits importés c’est a l’entreprise importatrice d’assumer, parce qu’elle n’a pas exigé de son fournisseur la conformité... et pire, qu’elle a mis en vente des produits sans verifier leur qualité.

S’il y a des responsabilités et des responsables a chercher, c’est aupres de l’entreprise importatrice qu’il faut le faire et cela pour les deux raisons elementaires suivantes :
- l’importateur est responsable de ce qu’il importe
- l’importation demande des precautions qui n’ont pas été suffisantes.

Arreter de chercher des excuses, pour redresser l’economie de notre pays il faut des professionnels - et non pas des employés sans responsabilité - a tous les niveaux de la chaine economique, depuis le donneur d’ordre jusqu’au vendeur en magasin... et si necessaire faire fabriquer chez nous.

Lorsque les entreprises auront compris que faire des marges de casino boursier n’est pas la bonne maniere de fonctionner, alors la production en France sera rentable et notre pays ira mieux. Agissez pour que ces produits dangereux disparaissent en France, pour que les entreprises soient responsables et ne mettez pas en evidence une production "made in china" qui n’a rien a voir avec cet accident deplorable.

Bonne journée

7 votes
par Nevenoe (IP:xxx.xx5.178.249) le 9 novembre 2012 a 13H14
Nevenoe (Visiteur)

"Si un produit réglementé ou interdit en France se retrouve dans les produits importés c’est a l’entreprise importatrice d’assumer, parce qu’elle n’a pas exigé de son fournisseur la conformité... et pire, qu’elle a mis en vente des produits sans vérifier leur qualité."

Malheureusement la réglementation est toute autre.

Certains produits, particulièrement certains colorants, sont interdits par l’UE. Dès lors que l’importateur possède une attestation du fabricant comme quoi il n’a pas utilisé tel ou tel produit l’importateur est couvert.

Il suffit d’une simple attestation, même pas un certificat d’analyse.

0 vote
par Roger (IP:xxx.xx4.165.41) le 9 novembre 2012 a 18H27
Roger (Visiteur)

Voilà qui est raisonnable.

6 votes
(IP:xxx.xx8.124.79) le 9 novembre 2012 a 14H51
 (Visiteur)

La "fillette défigurée" en gros titre se porte bien avec un peu de douleurs aux yeux après quelques jours d’hospitalisation...

Pas de séquelles alors ? Tant mieux pour elle.

Mais ce genre d’article, pff... minable !

Mettre à un enfant un vêtement neuf sans le laver c’est une imprudence qu’on ne commet guère que dans les pays où la sécu paye l’hôpital.

On aurait pu titrer sur le trou de la sécu creusé par des parents insouciants de la santé de leur gamine...

3 votes
par TZ (IP:xxx.xx2.200.23) le 9 novembre 2012 a 19H40
TZ (Visiteur)

C’est bien connu : un lavage et hop, plus de fongicides ! Et c’est bien connu aussi : ce sont les parents qui creusent le trou de la Sécu, certainement pasles entreprises qui ne paient pas leurs cotisations ou qui ne gèrent pas les risques de leurs employés (http://lecercle.lesechos.fr/economi...)

2 votes
(IP:xxx.xx8.209.83) le 10 novembre 2012 a 09H07
 (Visiteur)

Mettre en examen tous ces politicards ultra-libéraux qui se font du fric en important des produits non conformes. Toute la classe politique occidentale est en faute et cerise sur le gâteau ce qui permet aux entreprises de délocaliser pour le plus grand bonheur de l’Europe et de ses valets.