Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une fille de 7 ans meurt d’une méningite foudroyante en Ariège
Une fille de 7 ans meurt d'une méningite foudroyante en Ariège
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
1er mars 2012
Auteur de l'article
Léa Belleval, 97 articles (Rédacteur)

Léa Belleval

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
97
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Une fille de 7 ans meurt d’une méningite foudroyante en Ariège

Une fille de 7 ans meurt d'une méningite foudroyante en Ariège

Une fillette de 7 ans est morte d’une méningite C foudroyante à Benagues, un village ardéchois, le 24 février dernier. Depuis, ses obsèques ont eu lieu non loin, à La Tour du Crieu. L’agence régionale de santé (ARS) de Midi-Pyrénées a ouvert une enquête. Il s’agit du troisième cas mortel liée à cette maladie en l’espace d’une semaine dans l’hexagone.

La série noire des méningites foudroyantes continue. Quelques jours seulement après le décès d’une lycéenne de 15 ans en Seine-Maritime, qui avait lui même suivi la mort non moins médiatisée d’une jeune femme de 19 ans dans les Côtes-d’Armor, c’est à présent une fillette de 7 ans qui succombe des suites d’une méningite brutale de type C. Le décès a eu lieu le 24 février dernier dans sa maison du village de Benagues, dans l’Ariège. Ses parents, qui se sont entretenus avec les médecins, n’en reviennent pas : « Notre fille s’était seulement plainte de fièvre ». Rien ne laissait présager le décès brutal qui allait suivre.

La contamination et le déroulement qui ont suivi ayant eu cours pendant les vacances scolaires, l’école de la fillette n’est pas concernée par des mesures à caractère préventif. En revanche, de 25 à 30 personnes ayant été en contact avec la victime durant les 10 journées d’incubation ont été traitées avec des antibiotiques. Celles-ci devraient en outre se soumettre à une procédure de vaccination. Les autorités sanitaires ont ouvert une enquête. Et elle ne s’annonce pas des plus facile.

Pascal Fabre, responsable du service prévention et gestion des alertes sanitaires de l’ARS a d’ores et déjà prévenu l’AFP : « Il ne sera pas évident de retrouver l’origine de cette contamination ». Si cette méningite mortelles semble isolée dans le département de l’Ariège, l’ARS indique qu’entre 20 et 25 cas de méningites C à méningocoque sont signalés tous les ans en Midi-Pyrénées. Un cas a d’ailleurs été traité à l’hôpital de Pamiers, dans l’Ariège, le 16 février dernier, sans lien apparent avec le cas de la fillette. De façon plus globale, ce type de méningite cause la mort de 10 à 12% des malades.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Infections Méningite