Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une étudiante décède d’une méningite à Lille
Une étudiante décède d'une méningite à Lille
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
24 octobre 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Une étudiante décède d’une méningite à Lille

Une étudiante décède d'une méningite à Lille

Elle s’appelait Kawtar. Elle était étudiante à l’Edhec de la Croix-Roubaix. Elle avait 20 ans et était d’origine marocaine. Elle est décédée le 20 octobre dernier à Lille d’une méningite de type C. Selon l’Agence régionale de santé (ARS), à l’origine de l’information, un second cas de méningite serait observé chez un étudiant d’une autre école, la Skéma à Lille, et qui a la particularité d’avoir fréquenté les mêmes lieux que la jeune femme. Les autorités sanitaires recommandent ainsi à tous les étudiants de la métropole lilloise de se faire vacciner contre la méningite C.

Il a suffi d’un recoupement pour que l’ARS réalise que « des analyses effectuées indiquent que la souche du cas de l’étudiante de l’Edhec (un méningocoque de type C) est identique à celle identifiée en 2010 parmi la population étudiante de l’Université catholique de Lille, où quatre cas de méningite avaient alors été signalés ». L’étudiante est ainsi décédée le 20 octobre dernier à l’hôpital Calmette de Lille des suites d’une "infection invasive à méningocoque" (IIM). Elle y avait été admise en réanimation après être passée par l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul où elle fut admise dans un état préoccupant. Et le cas de l’infection de l’autre étudiant avait été signalé le 6 octobre. A cette date l’ARS avait décidé de remettre des tracts préventifs antibiotiques à l’ensemble des personnes ayant pu être en contact avec les victimes de la maladie et même d’encourager une vaccination.

Cette campagne portera-t-elle ses fruits ? Une opération similaire, menée l’an dernier, n’avait décidé que 30% des 22 000 étudiants contactés à se faire vacciner, et les personnes inscrites à l’Edhec furent parmi les moins intéressées. En conséquence, l’ARS a cette fois reçu la collaboration des écoles qui apporteront leur concours pour faire passer le message auprès des étudiants. Et le Docteur Carole Ben Brahim-Berthelot, responsable du pôle veille sécurité et sanitaire à l’ARS, porte le message avec insistance : « La vaccination est efficace au bout de dix jours et elle protège pour toute la vie ».
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Vaccination Méningite
Commentaires
0 vote
par Bob (IP:xxx.xx8.142.136) le 25 octobre 2011 a 20H03
Bob (Visiteur)

Encore des mensonges, les vaccins ne sont pas efficaces et font partie d’une vaste fumisterie ne servant qu’à remplir le portefeuille des grosses pharmaceutiques. Je n’ai jamais pris de vaccin de ma vie et je vais plutôt bien. Maintenant, le langage des scientifiques et le suivant, si j’avais été vacciné la science aurait conclut, tu as été vacciné et c’est la raison pour laquelle tu n’es pas mort.