Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une des premières implantations en France d’un moniteur cardiaque de dernière génération
Une des premières implantations en France d'un moniteur cardiaque de dernière génération
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
1er juillet 2014 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Réseau CHU, 258 articles (Réseau des CHU)

Réseau CHU

Réseau des CHU
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
258
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Une des premières implantations en France d’un moniteur cardiaque de dernière génération

Une des premières implantations en France d'un moniteur cardiaque de dernière génération
Le CHU de Grenoble est un des premiers établissements français à faire bénéficier ses patients du plus petit moniteur cardiaque insérable (MCIRevealLINQ™ au monde. La première implantation a été réalisée le jeudi 15 mai dernier par les Docteurs Peggy Jacon et Pascal Defaye de l’unité derythmologie et de stimulation cardiaque.  
« Cette première a eu lieu en simultané avec d’autres centres experts[1] en prise en charge des arythmiescardiaques inexpliquées. C’est une façon pour nous de rappeler que si certaines arythmies cardiaques ne sont ni graves ni dangereuses, d'autres peuvent être plus graves et sont susceptibles d'engager le pronostic vital »indique le Dr DefayeCe tout nouveau moniteur cardiaque fournit un monitorage à long-terme et à distance pour aider les médecins dans le diagnostic et le suivi des rythmes cardiaques irréguliers et des patients présentant des malaises inexpliqués. Implanté sur une longue durée (jusqu’à trois ans), il détecte et enregistre les troubles et aide le médecin à en déterminer les causes de manière efficace. « Ce nouveau moniteur cardiaque est si discret que la plupart des patients ne se rendront pas compte qu’il est implanté et pourront poursuivre leur quotidien sans que le dispositif ne provoque de gêne ou d’inconfort. La miniaturisation du dispositif ne remet pas en cause sa capacité à surveiller le cœur d’un patient durant plusieurs années, offrant même une capacité mémoire additionnelle en soutien d’un diagnostic précis. Sa technologie très innovante de mise en place par insertion permet une intervention rapide et mini-invasive » précise le Dr JaconPlacé juste sous la peau après une incision de moins d’un centimètre dans la partie supérieure gauche de la poitrine, le MCI Reveal LINQ est presque invisible àl’œil nu une fois inséré. Le dispositif est compatible IRM sous condition, permettant ainsi aux patients de passer des examens IRM si nécessaire. En plus du suivi en continu et sans fil, ce moniteur cardiaque permet le suivi à distance via un réseau de télésurveillance[2]. Avec la télésurveillance, les médecins peuvent programmer des alertes en cas d’évènement cardiaque chez un de leurs patients. Les patients peuvent également envoyer des enregistrements en cas de symptômes (malaises, palpitations, etc.). Les systèmes de moniteur cardiaque implantable actuellement utilisés sont essentiellement indiqués pour le suivi des patients présentant des malaises inexpliqués. Le MCI Reveal LINQ est également recommandé pour les patients présentant des symptômes tels que vertiges, palpitations, syncopes et douleurs dans la poitrine qui peuvent indiquer une arythmie cardiaque, et pour les patients à risque accru d’arythmies cardiaques. Le CHU de Grenoble et ses équipes s’impliquent dans les technologies de pointe afin d’améliorer sans cesse le suivi et le confort de ses patients.

[1] Liste des centres : CHU de Grenoble, CHRU de Lille, Clinique du Tonkin (Lyon), APHM Hôpital de la Timone (Marseille), APHP Groupe Hospitalier Bichat-Claude Bernard (Paris), Clinique Pasteur (Toulouse), CHU de Tours-Hôpital Trousseau.
[2] Le réseau dédié au MCI Reveal LINQ est le réseau Carelink® de la société Medtronic.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Problème cardiaque
Commentaires
0 vote
par Picospin (IP:xxx.xx5.95.227) le 2 juillet 2014 a 16H28
Picospin (Visiteur)

N’y a-t-il pas confusion entre moniteur cardiaque et coeur implantable ? Le lecteur profane peut se laisser abuser par la similitude des deux termes. La différence mérite d’être clarifiée entre le premier qui joue le rôle d’une surveillance du rythme et de la fréquence cardiaque et le second qui est un véritable coeur artificiel capable de remplacer l’organe originel assurant les fonctions de pompe et de distribution du sang dans le organes du corps. Si la surveillance des paramètres de fonctionnement du coeur peut être réalisée par la miniaturisation, il n’en est pas de même d’un véritable organe de suppléance qui exige des normes de fabrication et de fonctionnement très sophistiquées au point qu’un petit nombre seulement de ces prototypes ont vu le jour et assurent le rôle d’un coeur véritable capable de fonctionner longtemps, sans panne, incidents, surveillance étroite ni interventions réparatrices. La difficulté de mise sur le marché des coeurs artificiels réside plus dans les capacités de miniaturisation et de biocompatibilité entre les matériaux utilisés pour leur fabrication que dans leur conception et leurs modes de fabrication. Il vaut mieux rester prudent sur l’avenir de cette technologie que de crier victoire comme le font les supporters des équipes nationales de football.