Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une bactérie multirésistante entraîne l’inquiétude en Provence
Une bactérie multirésistante entraîne l'inquiétude en Provence
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
25 février 2011 | 2 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 600 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
600
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Une bactérie multirésistante entraîne l’inquiétude en Provence

Une bactérie multirésistante entraîne l'inquiétude en Provence

Acinétobacter baumannii. C’est le nom scientifique de la bactérie qui serait à l’origine d’au moins un cas d’infection chez un patient, et celle-ci présente une forte résistance aux antibiotiques. D’autres bactéries multirésistantes seraient à l’œuvre dans plusieurs hôpitaux de la région marseillaise, entraînant de nouvelles infections. Dans une certaine confusion, de nombreuses sources évoquent « 14 malades atteints, dont quatre morts ».

Acinétobacter baumannii a déjà été détectée sur au moins un malade, à l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (APHM) sans que les médecins aient pu formellement établir un lien de cause à effet. Des sources ont fait état d’un bilan plus lourd. Futura Science, cependant, indique que « la bactérie aurait été identifiée, non pas sur quatorze patients comme certains journaux l’annonçaient, mais sur un seul, selon le professeur Didier Raoult, directeur de l'Unité de recherche en maladies infectieuses et tropicales émergentes à l'Université de la Méditerranée à Marseille ». Suite à cette infection, c’est une réelle inquiétude qui s’est emparée des autorités sanitaires. Et il y a de quoi. Cette bactérie, résistante à de nombreux antibiotiques, entraîne des épidémies d’infections nosocomiales s’avérant souvent mortelles.

Elle fait des ravages chez les patients dont le système immunitaire est affaibli, tout particulièrement dans les services de réanimation. C’est en pénétrant par une plaie, un cathéter ou des tubes respiratoires que la bactérie déclenche de graves infections pulmonaires, voire une septicémie. Le contrôle d’une épidémie à Acinétobacter baumannii nécessite la mise en place de plusieurs mesures, et les responsables des services hospitaliers exposés ont appelé à leur mise en application immédiate, au moins en ce qui concerne le respect strict des procédures d’hygiène habituelle. Cette bactérie avait déjà sévi à deux reprises dans l’hexagone, en 2001 puis en 2003. Le bilan faisait alors état de 112 personnes infectées, dont 18 étaient décédées.
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Nico-du-13 (IP:xxx.xx7.109.99) le 26 février 2011 a 15H27
Nico-du-13 (Visiteur)

Info : l’huile essentielle de Fragonia possède une activité in vitro similaire aux huiles essentielles de Tea tree, de lemongrass et d’Origan sur les souches bactériennes d’Acinetobacter baumannii, Escherichia coli, Pseudomonas aeruginosa, Serratia marcescens, Staphylococcus aureus et Staphylococcus epidermidis

Alors, on attend quoi pour laisser tomber ces antibio qui ne servent qu’à nous empoisonner.

A bon entendeur ;)

0 vote
par CATHYIDE34 (IP:xxx.xx0.175.108) le 28 février 2011 a 15H03
CATHYIDE34 (Visiteur)

On attend...la fin de l’hégémonie des labos....petites plantes contre gros sous !!!!!!!!