Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un verre de vin pour soigner le cancer du sein ?
Un verre de vin pour soigner le cancer du sein ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
4 octobre 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Léa Belleval, 97 articles (Rédacteur)

Léa Belleval

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
97
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un verre de vin pour soigner le cancer du sein ?

Un verre de vin pour soigner le cancer du sein ?

Une consommation abusive d’alcool est néfaste pour la santé et est perçue comme un facteur de risque de développement du cancer du sein. Cependant, à en croire une étude italienne parue récemment dans la revue Faseb journal, le fait de boire un verre de vin rouge par jour permettrait de bloquer une tumeur. Et ce en raison d’une substance contenue dans le vin.

Dans les laboratoires, le vin devient aussi tendance que le café : Nuisible pour la santé en cas de forte consommation, les scientifiques lui découvrent également des vertus au fil du temps. Voici donc qu’une étude menée par les chercheurs de la faculté de pharmacie de Calabre, en Italie, affirme qu’un verre de vin rouge par jour a comme effet de bloquer, ou du moins de ralentir, la croissance de certaines cellules du cancer du sein, notamment celles présentant des récepteurs hormonaux aux œstrogènes. Il s’agirait plus précisément du resvératrol, un polyphénol présent dans la peau des grains de raisin noir, qui serait à l’origine du phénomène.

Mais les auteurs de l’étude, qui restent prudents sur les conclusions à apporter à leurs résultats, le rappellent à juste titre : Le vin n’est pas un médicament miracle. Certains médecins, il est vrai, soulignent le bénéfice que l’on peut tirer d’un verre de vin en raison de la présence de polyphénols. Mais il serait alors légèrement plus correct de parler d’effet bénéfique du raisin et non du vin. Quoi qu’il en soit, le resvératrol, déjà considéré comme prometteur dans diverses pathologies comme le diabète, les maladies cardio-vasculaires ou l’obésité, est une nouvelle fois mis en avant pour ses qualités. Ce polyphénol pourrait donc désormais être utilisé dans de nouvelles thérapeutiques afin de combattre le cancer du sein.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par trape (IP:xxx.xx7.65.251) le 4 octobre 2011 a 20H12
trape (Visiteur)

Il y a toujours lieu de ne pas confondre un effet cellulaire, in vitro, d’une molécule présente en forte proportion dans un aliment à une étude épidémiologique de consommation . Pour le vin, ce n’est pas un problème puisque de nombreuses études montrent des effets positifs d’une consommation chronique, limitée, sur de nombreuses pathologies comme le diabète..par exemple. Concernant le vin, c’est une donnée connue depuis très longtemps ; d’ailleurs le fameux régime crétois, en comporte un peu.