Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un soignant doit-il avoir peur des maladies ?
Un soignant doit-il avoir peur des maladies ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
6 janvier 2011
Auteur de l'article
Docteur David Vincent, 74 articles (Médecin généraliste)

Docteur David Vincent

Médecin généraliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
74
nombre de commentaires
29
nombre de votes
25

Un soignant doit-il avoir peur des maladies ?

Un soignant doit-il avoir peur des maladies ?

Une de mes jeunes patientes, élève infirmière est partie dans le trip " il faut que je me vaccine contre tout, on ne peut pas imaginer ce qui traîne dans les hôpitaux, il faut que je recommence le ROR etc".
Quand on veut être soignant c’est mal engagé si l’on a peur de contracter des maladies. Je lui ai répondu : "vous pouvez aussi attraper la peste, la lèpre et le choléra".

Quand j'étais externe dans un service de pneumologie je me suis trouvée pile en face d'un type qui toussait une vilaine toux quinteuse tout le temps que la cour ( c'est à dire le chef de service, l'assistant, les internes, les externes, la surveillante, une infirmière, l'assistante sociale) se penchait sur son cas à distance respectable. A la fin le chef de service me demanda : "mademoiselle, vous n'avez pas peur d'attraper la tuberculose ?". Je lui ai répondu "merci monsieur, vous auriez pu me le dire avant".
 
Les seuls moments où j'ai eu peur d'attraper une vilaine maladie était quand j'étais enceinte en face d'une suspicion de méningite, heureusement non confirmée. Et l'interne des urgences à qui j'avais demandé conseil m'avait répondu "comment avez-vous pu consulter une suspicion de méningite dans votre état ?". Tout simplement parce qu'en médecine générale on soigne le tout venant, même si cela ne nous plait pas forcément.
 
Toutes les fois où j'ai constaté des gales et où j'ai fait une petite prière "Mon Dieu, faites que les sarcoptes passent leur chemin sans s'intéresser à moi !". En ce qui concerne les poux j'aurais pu faire des dizaines de prières. Les gamins de mon cabinet sont très partageurs, et je suis maintenant une pro des produits chimiques et des méthodes de grand-mère.
Docteur Vincent
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté