Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un obèse court plus de risques d’être tué en voiture
Un obèse court plus de risques d'être tué en voiture
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
23 décembre 2010
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Un obèse court plus de risques d’être tué en voiture

Un obèse court plus de risques d'être tué en voiture

L’obésité, comme chacun le sait, entraîne de nombreuses pathologies à l’image des maladies cardiaques, de l’hypertension ou du diabète. Désormais, les obèses doivent avoir à l’esprit qu’ils sont également davantage exposés que les autres aux décès liés aux accidents de la route. Plus on est gros, plus on a de chance de mourir au volant. C’est ce que nous révèle sans détour une étude publiée par l’American Journal of Emergency Medecine.

Le Docteur Dietriche Jehle, professeur de médecine à l’Université de Buffalo, qui a réalisé l’étude sur les risques de l’obésité sur la route, livre des résultats qui inciteront les personnes en surpoids à redoubler de vigilance aux carrefours. Selon ce spécialiste, en effet, les personnes légèrement obèses ont 21% de plus de chances de mourir lors d’un accident de la route que le reste de la population. Concernant les obèses prononcés, le chiffre s’élève même à 56%. L’explication tiendrait au fait que la masse corporelle des obèses, logiquement plus élevée que les personnes « standard », n’est pas étudiée lors des simulation des crash-tests qui ont lieu dans les ateliers des constructeurs automobiles.

Pour Dietriche Jehle et son équipe, les personnes en surpoids passent totalement à côté des aménagements prévus par les constructeurs et ceci alors que ces derniers, particulièrement outre-Atlantique, « devraient au contraire équiper les voitures en tenant compte de la proportion toujours plus importante des obèses dans la population, et non pas uniquement des personnes présentant un poids classique ». L’idée n’est pas mauvaise. Il est vrai qu’au pays de l’oncle Sam, où l’on compte un tiers de personnes obèses, des sièges et des espaces plus larges dans les automobiles seraient les bienvenus pour sauver des vies. Et à quand des crash-tests avec des mannequins obèses ?
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté