Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un nouveau guide pour faciliter l’accueil des malvoyants en institution
Un nouveau guide pour faciliter l'accueil des malvoyants en institution
note des lecteurs
date et réactions
13 juillet 2012
Auteur de l'article
Le courrier de la Maison de Retraite , 35 articles (Site internet)

Le courrier de la Maison de Retraite

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
35
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un nouveau guide pour faciliter l’accueil des malvoyants en institution

Un nouveau guide pour faciliter l'accueil des malvoyants en institution

La Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France a publié à la fin du mois de juin un nouveau guide, abordant le thème de l’accueil des aînés malvoyants, à l’hôpital et en maison de retraite. Ce livret, rédigé à l’attention du personnel soignant, a pour but de sensibiliser les équipes aux problématiques spécifiques entourant l’accueil de la personne âgée déficiente visuelle. Celle-ci, déjà en proie à une perte d’autonomie en raison de son âge, est fréquemment victime d’un sentiment de désarroi dû à la perte de ses repères familiers lorsqu’elle quitte le domicile.

Un nombre croissant de personnes âgées malvoyantes

La France compte seulement sept maisons de retraite spécialisées dans l’accueil de pensionnaires malvoyants. Un chiffre dérisoire au vu des besoins grandissants de la population. En effet, certaines pathologies affectant les capacités visuelles se développent durant la vieillesse, telles que la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). En raison de l’augmentation progressive de l’espérance de vie, les personnes âgées étant victimes de ces troubles ne cessent d’augmenter. S’ajoutent également les aînés souffrant d’un handicap visuel congénital, ayant subi un accident, ainsi que les personnes diabétiques atteintes de rétinopathie, une complication menant à la cécité.

Un nombre croissant de personnes âgées malvoyantesL’adaptation du domicile et la mise en place de repères au quotidien permet tant bien que mal de conserver un sentiment de sécurité.

Un nombre croissant de personnes âgées malvoyantesCependant, lorsque l’entrée en institution survient, les personnes âgées malvoyantes se retrouvent dans un univers inconnu, entourés d’individus difficilement identifiables, ce qui contribue à l’apparition d’angoisses et de mal-être.

Un nombre croissant de personnes âgées malvoyantesC’est pourquoi il paraît urgent de développer une politique d’accueil spécifique en institution, à destination du personnel qui n’est pas toujours formé à cette problématique.

Développer une relation de confiance avec le patient

Le guide de la FAF, préparé en partenariat avec l’institut Rastand, expose de manière claire les différents troubles visuels existants, illustrations à l’appui. Il enseigne ensuite les bonnes pratiques devant être appliquées par les soignants responsables de la prise en charge des aînés touchés par ces pathologies.

Pour être efficace, l’accompagnement spécifique doit commencer dès le début du séjour de la personne âgée en institution, invitant ainsi le soignant à se présenter à chaque contact, et à insister sur sa disponibilité.

Par ailleurs, le livret décrit en détail la conduite a adopter lors des moments délicats pour le patient malvoyant. Repas, soins d’hygiène, déplacements, devront être conduits de manière adaptée au handicap. La communication verbale et le toucher seront privilégiés pour mettre en confiance l’aîné, le rassurer, et préserver sa dignité.

Des principes simples et efficaces, qui rendront le séjour en institution bien plus agréable et amélioreront la relation patient-soignant.

Le courrier de la maison de retraite et des personnes âgées

POST-SCRIPTUM

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques