Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un mauvais sommeil peut entraîner l’hypertension
Un mauvais sommeil peut entraîner l'hypertension
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
3 décembre 2010
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 599 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
599
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Un mauvais sommeil peut entraîner l’hypertension

Un mauvais sommeil peut entraîner l'hypertension

Il est inutile de revenir sur les bienfaits du sommeil. Nous passons un tiers de notre vie à dormir, une étape essentielle pour notre organisme qui permet à notre corps de recharger les batteries et à notre cerveau de rester au meilleur de sa forme. Les perturbations du sommeil, malheureusement, sont courantes. Et elles peuvent, selon les spécialistes, entraîner une hypertension artérielle ou compliquer son traitement par les médecins.

La Journée nationale de lutte contre l’hypertension se déroulera le 14 décembre prochain. Et à cette occasion, le Comité Français de Lutte contre l’HyperTension Artérielle (CFLHTA) a toutes les raisons de lancer sa campagne d’information ayant pour thème « Hypertendus, dormez-vous bien ? ». A en croire une enquête menée conjointement par TN Sofres Santé et le CFLHTA, en effet, 40% des français hypertendus affirment avoir une durée de sommeil inférieure à 8 heures.

Et 12,2% des patients en proie à une hypertension seraient sujets à une somnolence diurne excessive, contre 10,9% en moyenne dans l’ensemble de la population. L’enquête montre également qu’un tiers des hypertendus ronflent pendant leur sommeil, contre seulement 24% en moyenne dans la population générale. Par ailleurs, 1,1% des personnes observées seraient traitées pour apnée du sommeil, contre 2,7% pour les patients sujets à une hypertension et 10,9% des personnes combinant les trois facteurs que sont l’hypertension, le diabète et l’excès de cholestérol.

Le CFLHTA, qui rappelle que dans l’hexagone près de onze millions de personnes sont traitées pour hypertension, procèdera à des tests d’hypertension chez des volontaires et distribuera un livret d’information durant la journée consacrée à la lutte contre l’hypertension. Le professeur Jean-Jacques Mourad, président du Comité, qui précise que « la pression artérielle varie au cours de la journée, baissant la nuit pour l’élever peu avant le réveil » ajoute que « la fatigue et la somnolence inexpliquée pendant la journée, les ronflements, l’irritabilité, voire l’impuissance chez les hommes, peuvent être révélateurs de la maladie ».

Cette enquête a été réalisée par voie postale par TN Sofres Santé pour le CFLHTA, en mai et juin derniers, auprès d'un échantillon de 3.718 individus âgés de 35 ans et plus vivant en France métropolitaine.
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté