Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un chef de service de chirurgie cardiaque suspendu de ses fonctions
Un chef de service de chirurgie cardiaque suspendu de ses fonctions
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
4 novembre 2010 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Réseau CHU, 258 articles (Réseau des CHU)

Réseau CHU

Réseau des CHU
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
258
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un chef de service de chirurgie cardiaque suspendu de ses fonctions

Un chef de service de chirurgie cardiaque suspendu de ses fonctions

Vendredi 29 octobre 2010, Véronique Anatole-Touzet, directrice générale du CHR Metz-Thionville, a suspendu à titre conservatoire le Dr Pierre-Michel Roux, praticien hospitalier, chef de service de chirurgie cardiaque du CHR Metz-Thionville. Cette décision, prise dans l’intérêt du service, fait suite au deuxième rapport d’expertise mandaté par l’Agence Régionale de Santé qui confirme les dysfonctionnements constatés après analyse des dossiers des patients du service de chirurgie cardiaque.

La suspension a été décidée en accord avec le directeur général de l'Agence Régionale de Santé (ARS) de Lorraine et la directrice générale du Centre National de Gestion. Le 12 octobre 2010, le directeur général de l'Agence Régionale de Santé avait suspendu provisoirement, par mesure de précaution, l'activité du service de chirurgie cardiaque du CHR Metz-Thionville (Hôpital Bon Secours). En effet le premier rapport d'expertise médicale faisait état de taux de mortalité élevés en comparaison avec d'autres services de la spécialité et d'une augmentation en 2009 et 2010 par rapport aux années antérieures. Le Directeur de l'agence a également diligenté une mission d'inspection et une expertise complémentaire dans le service afin de procéder à une analyse des dossiers des patients.

Dans un communiqué adressé le jour même à la presse, le CHR rappelle que seule la chirurgie cardiaque (361 patients pris en charge en 2009) est concernée. La direction générale souhaite éviter tout amalgame avec le service cardiologie, pôle d'excellence de l'établissement - dont l'activité est près de 15 fois supérieure à celle de chirurgie cardiaque.

Le service de cardiologie, activité de référence du CHR, continue de prendre en charge l'ensemble des patients en urgence, en consultation, en hospitalisation pour des coronarographies, des angioplasties, la pose de stents, l'infarctus du myocarde, ou encore la pose de Pace-Maker et de défibrillateurs implantables (activité agréée, la seule dans le nord de la lorraine). En 2009, le service de cardiologie a traité 5 000 patients dont 2 000 urgences. Ce service est reconnu au niveau national pour la prise en charge des urgences cardiologiques dont les infarctus du myocarde (3° rang national selon le Palmarès 2010 du Point).

Le CHR précise que le service de chirurgie vasculaire n'est pas non plus concerné par cette suspension.

Le CHR annonce également qu'il a créé un numéro vert gratuit 0 800 830 850 pour répondre aux interrogations des patients et des familles qui seront reçus à leur demande dans les meilleurs délais.
Quant au personnel en souffrance psychologique et en état de choc, il peut faire appel à la cellule psychologique mise en place par le CHR.

Le CHR rappelle enfin son souhait de voir reprendre l'activité de chirurgie cardiaque dans des conditions de qualité et de sécurité optimales pour les patients.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx4.144.240) le 4 janvier 2012 a 22H43
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Fermé en 2010 en raison d’un taux de mortalité anormalement élevé, le service de chirurgie cardiaque de l’hôpital Bonsecours a repris ses interventions en février 2011. Le site messin du Centre Hospitalier Régional (CHR) a depuis récupéré l’intégralité de sa capacité de 24 lits et l’unité de réanimation a rouvert avec 8 lits.

Désormais, le pôle territorial lorrain de chirurgie cardiaque, vasculaire et transplantation regroupe les activités du CHR à Metz (Bonsecours) et Thionville (Bel-Air), ainsi que du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nancy.

1 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx4.144.140) le 6 janvier 2012 a 21H41
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

L’association de défense du docteur Roux explique que le rapport Lecoq, présenté au conseil de discipline, « montrait que les chiffres réels du taux de mortalité » du service de chirurgie du CHR de Metz « étaient stabilisés en dessous de la moyenne nationale depuis plus de trois mois ».

0 vote
par Groupe BLE Lorraine (IP:xxx.xx4.115.94) le 7 juin 2013 a 16H20
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Si l’on quitte le terrain des faits pour celui des coulisses, il est probable que la personnalité du Dr Roux a joué en sa défaveur. Indépendant et têtu, il a décidé de suivre son propre chemin, ce qui peut être, en médecine comme dans d’autres domaines, préjudiciable à long terme. Il se murmure de manière récurrente que cette attitude de forte tête et les inimitiés qu’elle a entraînées ont pu être utilisées de manière « politique ». Le schéma interrégional d’organisation des soins pour la Lorraine ne prévoyait ainsi que deux services de chirurgie cardiaque (voir : http://blogerslorrainsengages.unblo...), au lieu des trois qui existaient (CHR Metz-Thionville, CHU Brabois, clinique Claude Bernard). Les manquements reprochés au Dr Roux, qui n’ont pour l’heure pas été prouvés, auraient accéléré la fermeture du service public messin au profit du voisin nancéien. Toujours est-il qu’il n’en reste pas moins surprenant de voir l’ARS, qui a changé de directeur, se désister de sa plainte, après l’avoir initiée et suivie avec tant de constance.