Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un cancérologue annonce sa candidature à la présidentielle
Un cancérologue annonce sa candidature à la présidentielle
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
6 octobre 2011 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un cancérologue annonce sa candidature à la présidentielle

Un cancérologue annonce sa candidature à la présidentielle

Après avoir fait le buzz pendant dix jours à grand renfort de clips et de slogans, le nom du candidat mystère est désormais connu : Il s’agit de Victor Izraël, l’une des figures de la cancérologie française. En colère, ce médecin, chercheur et enseignant se présente à l’élection présidentielle de 2012 en France pour relancer le plan Cancer. A ses yeux, ce dernier serait en effet insuffisant pour lutter contre la progression de la maladie. Lancé par l’intéressé, le Parti contre le cancer sera donc de la bataille des urnes l’an prochain.

Il œuvrait dans les coulisses. Il se retrouve désormais plongé dans l’arène : Victor Izraël, chef de service à l’hôpital Tenon de Paris et vice-président sortant de l’Institut national du cancer, l’a annoncé avec détermination : Il se porte candidat à l’élection présidentielle de 2012. Sa motivation ? La relance du plan Cancer, qu’il juge embryonnaire en l’état actuel. A 74 ans, sa profession de foi est toute tracée : « Je m’engage pour un égal accès à tous des soins de qualité, une approche plus humaine de la prise en charge des malades, une prévention et un dépistage organisé plus efficaces, ainsi qu’un soutien massif à la recherche, qui seule permettra de terrasser définitivement le cancer ».

Et il a pu, une nouvelle fois, montrer sa motivation devant des journalistes. Face aux micros, ce dernier a souligné qu’il a consacré toute sa vie à combattre le cancer en ajoutant que sa candidature « se situe dans la continuité de l’action entreprise ». Se classant « ni à droite ni à gauche », le cancérologue tape aujourd’hui du poing sur la table en estimant que «  le plan Cancer a eu des effets positifs mais les mesures essentielles ne sont pas entrées en applications. Depuis 2003 les nouveaux cas de cancer augmentent chaque année de 14% et les chimiothérapies de 24% ». Pour officialiser sa « nouvelle démarche citoyenne » comme il qualifie lui-même son action, il reste cependant à Victor Izraël de réunir les 500 signatures de maires, préalable obligé à la compétition présidentielle.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
7 votes
par njama (IP:xxx.xx8.150.254) le 7 octobre 2011 a 14H06
njama (Visiteur)

Il a ses 500 signatures au moins pour se présenter ? Son Programme > Le cancer ? S’il est élu il va avoir du boulot ! Cancer de la corruption politique, cancer du budget et des finances douteuses, cancer de la démocratie, cancer des médias, cancer de la bureaucratie européenne ...

Qu’est-ce qu’on nous gonfle avec le cancer ... Depuis 2003 les nouveaux cas de cancer augmentent chaque année de 14% et les chimiothérapies de 24% ». Normal puisque le dépistage augmente le nombre de cas.

« Tout n’est pas rose dans le dépistage du cancer du sein » http://www.viva.presse.fr/Tout-n-es...

La revue Prescrire notait en 2007, que « le dépistage par mammographies n’a pas diminué le nombre d’ablations complètes du sein, alias mastectomie totale ». Il y en aurait même 20 % de plus selon l’analyse de l’institut Cochrane. Il y a une banalisation du cancer du sein, on a tellement fait croire aux femmes que le dépistage allait leur sauver la vie que c’est difficile aujourd’hui d’entendre un autre discours. Je le comprends d’autant plus que la gestion du cancer est bien plus rentable que la véritable prévention. Il y a énormément d’argent en jeu dans le dépistage, c’est évident. C’est un marché, le cancer. On touche à des intérêts économiques, politiques.

la gestion du cancer est bien plus rentable que la véritable prévention. Il y a énormément d’argent en jeu dans le dépistage, c’est évident. C’est un marché, le cancer.

la gestion du cancer est bien plus rentable que la véritable prévention. Il y a énormément d’argent en jeu dans le dépistage, c’est évident. C’est un marché, le cancer.

la gestion du cancer est bien plus rentable que la véritable prévention. Il y a énormément d’argent en jeu dans le dépistage, c’est évident. C’est un marché, le cancer.

0 vote
par clostra (IP:xxx.xx2.183.221) le 7 octobre 2011 a 19H29
clostra (Visiteur)

Alors il faut qu’il promette de donner ses voix à EELV par exemple qui se préoccupe de l’environnement, par exemple et de toutes sortes de choses, du moins on l’espère.

Oui, je trouve cette candidature "décalée", ce qui n’enlève rien à ses qualités humanistes.