Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un an de prison ferme et radiation à vie pour le médecin généraliste breton
Un an de prison ferme et radiation à vie pour le médecin généraliste breton
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
13 janvier 2014 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Un an de prison ferme et radiation à vie pour le médecin généraliste breton

Un an de prison ferme et radiation à vie pour le médecin généraliste breton

Un omnipraticien des Côtes d’Armor a fraudé la sécurité sociale pour s’offrir en outre un catamaran estimé à 800 000€ dont les habitants de la commune ont baptisé « le bateau de la sécu ».

En effet, le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc a condamné en début d’année 2014, un ancien médecin de Lézardrieux, à deux ans de prison, dont un an ferme, pour fraude dont le montant est estimé à 51 000 €. Par ailleurs, le praticien a déjà été radié à vie par le Conseil de l’Ordre en juin dernier, pour des faits d'escroquerie commis entre juin 2008 et juin 2011 au préjudice de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), de la Mutualité sociale agricole (MSA) d'Armorique et du Régime social des indépendants (RSI).

Selon le substitut du procureur de la République « ce n'était plus un médecin généraliste, c'était une clinique à lui tout seul. À part les frais dentaires, tout y est passé ! » En effet, pour arrondir ses fins de mois, le généraliste facturait des actes fictifs, majorait des visites nocturnes ou déclarait des visites à domicile inexistantes.

De plus, selon l’avocat des parties civiles, « il pratiquait un nombre d'électrocardiogrammes hallucinant », et un nombre très important de ses patients souffraient « curieusement » d'un problème d'hémorroïdes... L’avocat a déploré « une pratique sciemment organisée, touchant intentionnellement des personnes âgées, fragiles ou précaires ».

Lors du jugement au tribunal de grande instance de Saint-Brieuc, le procureur de la République a suivi les réquisitions du ministère public en condamnant le médecin à deux ans de prison, dont un an ferme. A l’issue de l’audience, un mandat d'arrêt a été délivré et le médecin a été interpellé à Lézardrieux afin d’être écroué à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par loublan (IP:xxx.xx4.253.233) le 14 janvier 2014 a 15H45
loublan (Visiteur)

les contrôles de la Sécu sont inexistants voir fraude secu foix