Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Transparence : c’est le vrai combat 2.0, du médicament au nucléaire
Transparence : c'est le vrai combat 2.0, du médicament au nucléaire
note des lecteurs
date et réactions
17 mars 2011
Auteur de l'article
Denise Silber, 27 articles (Spécialiste e-santé)

Denise Silber

Spécialiste e-santé
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
27
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Transparence : c’est le vrai combat 2.0, du médicament au nucléaire

Transparence : c'est le vrai combat 2.0, du médicament au nucléaire

"Ce secteur va de nouveau traverser une crise aiguë où sa rigueur et sa transparence seront soumises à rude épreuve." "Le petit monde du .... est, en effet, affligé de deux maux : une forme d’arrogance technicienne et un piètre souci de transparence à l’égard de l’opinion publique. Or ce qui est aujourd’hui en cause n’est rien de moins que le dogme de l’infaillibilité...Les ... concèdent volontiers que le risque zéro n’existe pas. Mais leurs savants calculs aboutissent toujours à la conclusion que le risque est infinitésimal et que leur secteur est "le plus sûr" du monde.

De quoi s'agit-il ? La Médecine ? Le Nucléaire ? Un article paru dans le Monde du Jeudi 17 Mars 2011 inspire ce billet. L'article ne porte pas, contrairement à ce que l'on pourrait penser, sur la santé mais sur le nucléaire.

Nous avons beaucoup à apprendre de l'analyse comparative des catastrophes. Secteur par secteur, nous découvrons le prix excessif de l'opacité qui règne lorsque l'expert circule entre experts.

Et Le Monde poursuit : "Cette arrogance doublée d'une forte endogamie a donné naissance au terme "nucléocrate" un expert peu disposé à partager son savoir hautement scientifique et peu accessible au commun des mortels. ... Durant vingt ans, (Tepco), a sciemment caché dans les rapports transmis à l'autorité de sûreté nucléaire nippon, de graves défaillances sur certains réacteurs...Le drame de (...) impose aux nucléocrates (technocrates) français de penser aussi l'impensable..."

Nous vivons dans un monde ou tout est interconnecté. La culture du secret n'est plus jouable. Elle conduit à des catastrophes. Or le principe même du partage de l'information est loin d'être "partagé" par tous. Mais comment distinguer entre l'information professionnelle et l'information personnelle ? Tout est information. Et si Zuckerberg de Facebook avait raison lorsqu'il dit que la vie privée est un instrument du passé ?

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Médecine Nucléaire