Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Texas : un virus mortel disparaît d’un laboratoire
Texas : un virus mortel disparaît d'un laboratoire
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
29 mars 2013 | 4 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Texas : un virus mortel disparaît d’un laboratoire

Texas : un virus mortel disparaît d'un laboratoire

Une fiole contenant un virus mortel a disparu d’un laboratoire hautement sécurisé à l’Université médicale du Texas. La disparition, comme l’a fait savoir le responsable des locaux David Callender, remonte au 20 mars. Ce virus, du nom de Guanarito, provoquerait des symptômes semblables à ceux causés par le virus Ebola. Les responsables du laboratoire ont fait savoir que la fiole a pu être volée. Elle aurait également pu être détruite lors d’un nettoyage de routine.

L’histoire a tout d’un mauvais scénario de film catastrophe. Elle devrait causer une psychose... mais pas de panique, nous assure-t-on : La situation n’est en rien comparable à 28 jours plus tard. Suite à une inspection de routine, le Galveston National Laboratory, un laboratoire de recherche où sont stockés des micro-organismes hautement pathogènes, a constaté le 20 mars dernier la disparition d’un échantillon renfermant une petite quantité (moins d’un quart d’une petite cuillère) de virus Guanarito. Coïncidence, puisque le gouvernement américain avait appelé le même jour, pour se prémunir de menaces éventuelles, à des normes de sécurité plus strictes dans les laboratoires biologiques.
 
La fiole se trouvait pourtant dans un congélateur fermé à clé. Ce virus originaire des plaines centrales du Venezuela est classé parmi les souches virales les plus dangereuses. Le virus est connu pour déclencher des fièvres hémorragiques en présentant nombre de similitudes avec le virus Ebola. Selon une enquête, dévoilée par le site scientifique popsci.com, le risque de décès pour les individus contaminés par le virus Guaranito serait de l’ordre de 23% pour les intéressés vivant près des rats vénézuéliens, vecteurs de la maladie. De façon plus générale, et comme le dévoile Michael Kurilla, porte-parole de l’Institut national de santé, les personnes infectées ont 10 à 20% de chances de succomber, « car un traitement est à ce jour inexistant ». Sans rongeurs pour véhiculer la maladie, il serait cependant peu probable que le virus puisse survivre. Même si, comme l’indique ABCnews, « le virus peut théoriquement se transmettre entre les hommes ».

A cet effet, les experts se veulent rassurants, et le ton est le même de ce côté-ci de l’Atlantique. Jean-Claude Manuguerra, responsable de la cellule d’intervention biologique d’urgence à l’Institut Pasteur vient même de rappeler au Figaro qu’« à ce jour, aucun cas de contamination par le virus Guanarito n’a jamais été constaté entre individus. Les personnes contaminées en Amérique du Sud ne l’ont été qu’après être entrées en contact avec des rongeurs infectés ». Le Docteur Rob Weyant, responsable de la section dédiée aux agents et toxines du Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), a chargé le FBI d’enquêter sur la disparition de la fiole.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Risques Virus états-unis
Commentaires
2 votes
par desabuse (IP:xxx.xx8.78.142) le 2 avril 2013 a 19H22
desabuse (Visiteur)

Encore un coup de Ben Laden - Ah non, il est bien mort et même deux fois. Pour les rats de Chavez, surs qu’ils sont dangereux. Si le FBI enquête, on est sûr qu’il va trouver le coupable, peut-être Lee Harvey Oswald ?.

1 vote
par Seraphin (IP:xxx.xx0.21.200) le 2 avril 2013 a 20H50
Seraphin (Visiteur)

Bien vu Desabuse, HiHiHi...

1 vote
par bal (IP:xxx.xx1.12.115) le 3 avril 2013 a 07H47
bal (Visiteur)

non le coupable c’est kim jong un lol

0 vote
par Fran (IP:xxx.xx6.202.38) le 5 juillet 2014 a 06H56
Fran (Visiteur)

Vous faites erreur : Le coupable c’est tout simplement l’ange GABRIEL ! Il a dit qu’il en avait marre parce que depuis quelques années, à cause de nous, il y a la guerre même au paradis et qu’il a 10 fois trop de travail ! Il a dit aussi qu’il sera très content quand il recevra très bientôt l’ordre d’ouvrir les portes de l’Enfer et qu’il pourra jeter les démons sur nous. Il a aussi ajouté que le virus Ebola n’était pas destiné aux africains et que c’était un accident mais que le prochain sera pour nous et que de toute façon, lui n’a pas besoin de clé pour rentrer dans un labo donc, qu’il en a des réserves. Voilà ! Méfiez-vous, les Archanges sont très vindicatifs et n’aiment pas du tout qu’on les contrarie. Et en plus, Dieu le père leur a donné carte blanche pour nous punir ! lol Bonne journée !