Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Tes moules en silicone, tu jetteras !
Tes moules en silicone, tu jetteras!
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
21 juin 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Marielea, 39 articles (Rédacteur)

Marielea

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
39
nombre de commentaires
4
nombre de votes
51

Tes moules en silicone, tu jetteras !

Tes moules en silicone, tu jetteras!

Le marché des objets culinaires a vu apparaître depuis quelques années de plus en plus d’objets en élastomères de silicone, dits parfois "caoutchoucs de silicone". Ces objets sont les plus souvent des moules à gâteaux. Légers, souples, aptes à faciliter le démoulage des préparations, les moules en silicone connaissent un succès croissant. Or, cette matière pose très souvent des problèmes de sécurité alimentaire.

Les matériaux et objets au contact des denrées alimentaires se doivent d'être inertes vis-à-vis de ces denrées, c'est-à-dire en particulier qu'ils ne doivent pas céder à ces denrées, dans les conditions normales ou prévisibles de leur emploi, des constituants dans une quantité susceptible de présenter un danger pour la santé, ou d'entraîner une modification inacceptable de la composition des denrées, ou de leurs caractéristiques organoleptiques).

Il existe deux sortes de moules commercialisés :
- les moules silicone platine
- les moules à base de silicone péroxydé (interdit en Suisse ! car ils contaminent les aliments à cause de leur instabilité de matière)
Or la législation française ne permet pas de faire la différence !!! Ces articles en élastomères de silicone ont fait l'objet d'une enquête afin de vérifier le respect global de cette inertie.
Pour les instances de contrôle, la question n'est pas de savoir s'il y a migration, mais quelle quantité de constituants est cédée du moule à l'aliment.
Voici les résultats d'une étude de la DGCCRF de 2004 (rien depuis )
Je cite :"Dans le cadre de l'enquête réalisée au cours du 2ème trimestre 2004, 36 départements ont procédé à des prélèvements et 81 échantillons ont été analysés par le laboratoire de Bordeaux.
Les résultats sont médiocres : 44 échantillons ont été déclarés "non conformes" ou "à suivre" par ce laboratoire, tous sur le seul critère du dépassement de la limite en matières organiques volatiles libres (dont le seuil est fixé à 0,5% par l'arrêté du 25 novembre 1992).
Les moules dont les conditions d'utilisation précisent l'aptitude pour des températures allant jusqu'à 260°C ou 280°C sont en majorité conformes, alors que ceux résistant jusqu'à 230°C ou 240°C seulement sont non conformes dans la plupart des cas.
Le nombre particulièrement élevé de non-conformités relevées lors de cette enquête met en évidence la nécessité d'informer les fabricants et les importateurs sur l'existence de la réglementation relative aux matériaux et objets en élastomères de silicone destinés au contact alimentaire, et sur l'importance du contrôle des objets finis."
 
Dans ces conditions, que faire ?
Il est donc préférable de choisir ceux qui tolèrent les plus grandes températures (280°C) souvent les plus chers. Mais je précise que conformité veut simplement dire que la quantité de constituants migrés est inférieure à ce qu'on estime comme posant problème pour la santé. Il y a toujours migration, même avec des moules pour 280°C.
Une qualité est hélas variable selon les fabricants : Il s’agit très souvent de produits fabriqués en Chine (encore !!) et vendus dans les magasins bon marché. En cause, leur polymérisation qui n’a pas été bien réalisée.
Achetez vos ustensiles dans le circuit traditionnel et demandez au vendeur de vous montrer le certificat d’alimentarité que le fabricant est tenu de lui fournir. Ce document atteste que le moule répond aux normes imposées par la réglementation.
Autre conseil retrouvé dans de nombreux documents que j'ai consulté, pour limiter les "dégâts" : avant toute utilisation, rincez votre moule neuf , procéder à un chauffage à blanc, à haute température, avec juste un mélange eau/huile, puis nettoyer soigneusement. L'essentiel des composés volatils indésirables seraient alors relargués, assure-t-on à la direction des fraudes.
Selon Santé Canada, le caoutchouc de silicone ne posent aucun risque pour la santé, car il ne réagit pas avec les aliments et les liquides, et il ne produit aucune vapeur nocive.
Cependant, certains fabricants utilisent des agents de remplissage qui peuvent diminuer la résistance des produits et donner un goût ou une odeur de caoutchouc aux aliments.
Un petit truc donné par cet organisme : avant d’acheter le moule, tordez-le ; si le matériau prend une teinte blanchâtre, mieux vaut l’éviter, car il contient probablement des agents de remplissage
Je vous joins un lien qui vend des moules silicone platine. Contrairement au silicone classique ne supportant que 230 °C, celui-ci supporte des températures allant de - 40° à + 280 °C
En l'état actuel des recherches, il reste préférable de s'orienter vers des moules en pyrex, en terre ou en porcelaine , qui ne présentent à notre connaissance aucun risque pour la santé !
A table et en santé !
SOURCES :link link link
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Risques Nutrition
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx9.80.248) le 25 décembre 2013 a 09H32
 (Visiteur)

ça a l’ air serieux je prend !