Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Tennis : Alizé Cornet a du être évacuée en chaise roulante
Tennis : Alizé Cornet a du être évacuée en chaise roulante
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
25 mars 2013 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Tennis : Alizé Cornet a du être évacuée en chaise roulante

Tennis : Alizé Cornet a du être évacuée en chaise roulante

Le tennis est un sport qui peut entraîner de sacrées douleurs. En témoigne Alizé Cornet, qui a puisé au plus profond d’elle-même pour atteindre, le 24 mars dernier, les 8èmes de finale du tournoi de Miami. En remportant une victoire en trois sets face à la jeune américaine Lauren Davis, la championne française était épuisée par l’effort. Au point d’avoir fait un malaise à la fin du match et de sortir du court sur une chaise roulante.

Les mots de la joueuse de tennis niçoise à l’issue du match, dimanche dernier, traduisaient bien la souffrance qui était au rendez-vous sous un soleil perçant : « Déshydratations, hypoglycémie, coup de chaleur… J’ai fait la totale. J’ai même une poussée de boutons sur le corps, je ne sais pas d’où ça sort ». Il est vrai qu’Alizé Cornet, tête de série numéro 32, a eu un moment très difficile. Après avoir gagné le match en 2 heures et 23 minutes de jeu lors du deuxième tour du tournoi de Miami, la joueuse tricolore de 23 ans, à bout de forces et incapable de marcher, s’est effondrée dans l’herbe à la sortie du court.

Elle a montré des signes d’épuisement et de difficultés respiratoires, restant ainsi de longues minutes allongée au sol, prise en charge par le personnel médical. L’organisation l’a finalement évacuée en fauteuil roulant. Pour Alizé Cornet, ça aurait même pu être pire : « Je ne pouvais plus marcher en sortant, ma tension est tombée à 9. Si j’avais poussé encore plus que ça pendant le match, je tombais dans les pommes en plein court ». Au point de ne plus être consciente de l’issue du duel, malgré un mental très fort durant les trois sets : « Arrivée au vestiaire, j’ai demandé à mon coach si j’avais gagné ou perdu ce match ». Il faut dire que son adversaire était elle aussi sortie du terrain en pleurs et en souffrance, blessée en haut de la cuisse gauche.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sport People
Commentaires
2 votes
par trape (IP:xxx.xx7.210.90) le 25 mars 2013 a 16H59
trape (Visiteur)

Déshydratations, hypoglycémie ! A ce niveau là, cela ne devrait pas exister mais cet évènement montre à quel point l’aspect "diététique" est trop souvent oublié par les sportifs, les entraineurs, les dirigeants dans le monde professionnel.