Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Tendance à grincer des dents ? Attention au bruxisme
Tendance à grincer des dents ? Attention au bruxisme
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
11 mai 2012
Auteur de l'article
Pr. Antoine Pelissolo, 41 articles (Psychiatre)

Pr. Antoine Pelissolo

Psychiatre
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
41
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Tendance à grincer des dents ? Attention au bruxisme

Tendance à grincer des dents ? Attention au bruxisme

Un petit problème en apparence, mais qui peut en cacher d’autres ! Le bruxisme est la mauvaise habitude qui consiste à grincer des dents durant le sommeil, sans en être conscient le plus souvent. Comme les ronflements, c’est souvent le conjoint ou la famille qui s’en plaignent en premier.

Les mouvements répétés de la mandibule d’avant en arrière provoquent un frottement bruyant des dents, très souvent désagréable. Ils peuvent également user les dents de manière gênante, voire perturber l’articulation de la machoire. L’origine de ces mouvements reste encore mystérieux. Le bruxisme est fréquent et presque normal dans l’enfance, car il permet d’user les dents de lait et de favoriser leur chute. Mais il persiste anormalement chez 5-6% des adultes.

 
Ce comportement semble en grande partie associé à des tendances anxieuses, plus ou moins marquées. On retrouve souvent, chez les « bruxeurs », du stress, des symptômes anxieux, d’autres signes physiques de tension, des troubles du sommeil, ou des crises de panique. Rien de très grave en général, mais si ces symptômes persistent sur plusieurs mois, il peut être utile de s’y intéresser et de consulter. Peut-être un dentiste, mais aussi un médecin ou un psychologue.
 
Du fait des liens entre stress et bruxisme, les traitements les plus efficaces sont ceux qui peuvent faire baisser le niveau d’anxiété et de tension nerveuse. Typiquement, les différentes méthodes de relaxation ou de sophrologie sont les plus utiles, même si elles demandent d’y consacrer du temps régulièrement pour en faire un bon apprentissage. Des techniques plus sophistiquées, comportementales ou utilisant des méthodes de « biofeedback » (amélioration de la décontraction grâce à des capteurs renseignant en direct sur la tension musculaire), peuvent être justifiées dans les cas résistants.
 
Il n’existe pas de médicament réellement efficace contre le bruxisme. En revanche, il peut être nécessaire de procéder à une protection des dents à l’aide de gouttières par exemple lorsque les risques de dégâts dentaires ou articulaires sont importants.
Pr Antoine PELISSOLO, psychiatre
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Dents Bruxisme