Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Surveillez vos gencives !
Surveillez vos gencives !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
21 juin 2012
Auteur de l'article
Bien-être et santé, 172 articles (Magazine Santé)

Bien-être et santé

Magazine Santé
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
172
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Surveillez vos gencives !

Surveillez vos gencives !

Si vos dents saignent, c’est un début de gingivite. Réagissez avant qu’elle ne dégénère en parodontite.

Faites-vous partie des quatre adultes sur cinq qui souffrent plus ou moins de problèmes de gencives ? Faites-vous tout ce qu’il faut pour éviter que cette gingivite s’aggrave au risque de perdre des dents ? Pas sûr, car la plupart du temps, les gencives saignent sans faire mal et n’inquiètent guère. Il suffit, pense-t-on, d’éviter de passer la brosse sur la zone sensible ! Erreur, c’est le début d’une spirale qui conduit à l’aggravation.

Aggravation progressive

À l’âge adulte, les caries sont moins nombreuses que pendant l’enfance et l’adolescence : l’émail mature fixe les ions minéraux de la salive et durcit. En revanche, les problèmes de gencives sont plus fréquents parce qu’au fil des ans les structures dans lesquelles les dents sont implantées, muqueuse, gencives et os alvéolaire se modifient. Les glandes salivaires sont moins actives, l’acidité buccale augmente, ce qui favorise l’irritation de la muqueuse, et les fibres élastiques du tissu conjonctif ont tendance à dégénérer et à entraîner une récession gingivale. Au niveau de l’os alvéolaire, la teneur en eau diminue également et le processus de renouvellement osseux se fait moins bien. D’autres facteurs aggravent le phénomène de gingivite : tabagisme, consommation d’alcool, changements hormonaux (grossesse, ménopause), chimiothérapie, maladies comme le diabète et l’athérosclérose, mais aussi médicaments comme certains antiépileptiques, somnifères, antihypertenseurs, qui dessèchent la bouche et diminuent la sécrétion de salive, excellent protecteur antimicrobien. Un état général déficient, responsable d’une baisse des défenses immunitaires, une mauvaise adaptation du dentier ou une consommation exagérée d’aliments sucrés retentissent également sur l’état des gencives.

Gare à la chute !

Résultat, la plaque dentaire qui se forme à la limite entre dent et gencive attaque la dent et la gencive. En se calcifiant, elle se transforme ensuite en tartre qui, lui aussi, agresse la gencive.

* Gingivite, premier stade. C’est une inflammation des gencives qui gonflent, saignent au brossage ou spontanément et deviennent très sensibles. Attention, sans une hygiène rigoureuse, la gingivite va évoluer.

* Parodontite. Elle résulte de l’évolution de la gingivite en quelques années. C’est une inflammation du parodonte, constitué de ligaments, de cément qui recouvre les racines et l’os. L’inflammation, voire l’infection, se propage sous la gencive et détruit ces tissus de soutien. Les dents semblent plus longues du fait de la rétraction des gencives et des espaces noirs apparaissent entre elles. La chute n’est pas loin ! À ce stade il est urgentissime de consulter. Mais les soins sont alors longs et coûteux. Mieux vaut prévenir…

Jean-Baptiste Pruvost


 

L’avis du pharmacien

* Les bains de bouche à la chlorhexidrine ou aux fluorures d’amine et d’étain soulagent et réduisent l’inflammation.

* Choisissez une brosse très souple et un dentifrice à visée anti-inflammatoire. Certains s’utilisent aussi en massage sur le collet dénudé.

* Appliquez un révélateur de plaque dentaire pour mieux contrôler les effets du brossage.

* Impératifs : fils dentaires spécifiques extra-doux, brossettes antiseptiques à la chlorhexidine et hydropulseur pour atteindre les espaces interdentaires et nettoyer les poches parodontales.

* En cas d’aphtes, il existe des pansements liquides qui soulagent et favorisent la cicatrisation.


 

 

Le magazine Bien-être & Santé est un mensuel gratuit offert à leurs clients par les pharmaciens abonnés uniquement. Pour savoir si votre pharmacie est partenaire, rendez-vous sur le site dédié.

 

 

Cet article est extrait en exclusivité du magazine Bien-être & Santé - Tous droits réservés
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté