Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Sodas et bagues d’orthodontie : association dangereuse
Sodas et bagues d'orthodontie : association dangereuse
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 juillet 2009
Auteur de l'article
Estelle Vereeck, 26 articles (Dentiste)

Estelle Vereeck

Dentiste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
26
nombre de commentaires
66
nombre de votes
2

Sodas et bagues d’orthodontie : association dangereuse

Sodas et bagues d'orthodontie : association dangereuse

Les adolescents qui sont les plus concernés par les traitements d’orthodontie par bagues sont également les plus gros consommateurs de boissons acides et sucrées.

Or, les sodas représentent un risque pour les personnes appareillées par bagues. En effet, la combinaison acidité/sucre s’avère particulièrement délétère quand on porte des bagues et ceci pour de nombreuses raisons.

JPEG - 12 ko
Sodas et bagues d’orthodontie : association dangereuse

Le sucre contenu dans ces boissons (30 morceaux de sucre pour un litre de coca-cola) nourrit une flore bactérienne qui prolifère abondamment dans la bouche des porteurs de bagues. Et pour cause, véritables nids à plaque bactérienne, les bagues favorisent la prolifération des bactéries.

L’acidité des sodas facilite le travail de sape exercé par les bactéries cariogènes qui déminéralisent d’autant plus rapidement l’émail des dents que leurs propres acides s’ajoutent à l’acidité des boissons ingérées.

L’acidité des sodas majore le phénomène de corrosion qui oxyde tout métal présent en bouche. Dans le cas des bagues qui ont fait l’objet d’un recyclage, la corrosion est encore plus importante avec de nombreux risques.

En outre, les dents des porteurs de bagues souffrent d’une acidité excessive car celle-ci attaque directement l’émail par érosion.

Pour toutes ces raisons, les auteurs d’une étude récente* déconseillent les boissons acides et sucrées durant un traitement d’orthodontie. Pour autant est-il réaliste d’interdire aux adolescents de consommer des sodas, alors que ceux-ci sont, plus que l’eau, devenus la boisson usuelle des jeunes dans les pays développés ?

Évidemment non. À la dépose des bagues, après deux ou trois ans de traitement, les dégâts sont trop souvent là : taches blanches de déminéralisation, caries, manques d’émail, etc. Il faudra les réparer par des composites, des facettes ou des couronnes.

Voilà qui démontre la limite des traitements d’orthodontie par bagues. Les appareils amovibles, utilisés en orthodontie fonctionnelle et exposés dans Orthodontie, halte au massacre, n’ont pas ces inconvénients. Employés chaque fois que possible, ils préservent le capital dentaire des enfants et des adolescents.

 

Estelle Vereeck, auteur d'ouvrages grand public sur la dentisterie holistique

SOURCES

  • * Hilings et coll. Complications of orthodontic treatment: Are soft drinks a risk factor? World Journal of Orthodontics. Printemps 2009 Vol10 /1.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Dents Sucre Orthodontie