Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Consulter son médecin par skype, désormais possible !
Consulter son médecin par skype, désormais possible !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
2 avril 2014
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Consulter son médecin par skype, désormais possible !

Consulter son médecin par skype, désormais possible !

Fini les files d’attentes ! Dans l’hôpital Universitaire de North Staffordshire (Royaume-Uni), les médecins s’apprêtent à effectuer les consultations à partir de leur ordinateur en visioconférence grâce au logiciel Skype.

En effet, afin de réduire leur coût de fonctionnement, cet hôpital anglais espère réduire de 35% le nombre de consultations externes assurées par les praticiens de l'hôpital, avec ce service d'appel vidéo en ligne.

Dans un premier temps, cette expérience ne concernera que quelques situations pour lesquelles la présence du patient n’est pas nécessaire, par exemple les renouvellements d'ordonnances, la lecture de résultats d'examen, ou encore du suivi post-opératoire. Ainsi, les praticiens pourront se pencher d’avantage sur les patients présents à l’hôpital.

Pour les patients, ce système est un gain de temps et un stress en moins pour leur rétablissement. Certaines personnes à la mobilité réduite en raison d’une maladie, de l’âge et d’un handicap devraient rapidement adopter cette initiative.

D’ailleurs, le coordinateur du groupe de pression North Staffordshire Healthwatch, a déclaré : “Tant que le patient est convaincu du bienfait d'utiliser ce système, je trouve que ce projet est une bonne idée. Mais avec le nombre croissant d'utilisateurs d'Internet, cette idée ne doit pas se limiter aux jeunes. Surtout que bien souvent ce sont les travailleurs plus âgés qui renoncent à se faire soigner préférant aller travailler.” Et ce dernier de rajouter qu'il faut donc faire la promotion de ce nouvel outil “auprès de toutes les classes d'âge”.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté