Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Silvio Berlusconi hospitalisé pour ses yeux
Silvio Berlusconi hospitalisé pour ses yeux
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 mars 2013

Silvio Berlusconi hospitalisé pour ses yeux

Silvio Berlusconi hospitalisé pour ses yeux

Le tribunal de Milan avait décidé, le 8 mars dernier, un report du réquisitoire du parquet dans le procès Rubygate, dans lequel Silvio Berlusconi est accusé de prostitution de mineure et abus de pouvoir. La décision a été prise pour motif de santé. En effet, le Cavaliere a été admis à l’hôpital San Raffaele de Milan pour une uvéite, qui est une inflammation au niveau de l’œil et plus précisément de l’uvée. Les magistrats soupçonnent néanmoins Silvio Berlusconi de tricher et de jouer au malade imaginaire pour échapper à ses procès.

Les élections législatives italiennes, qui ont eu lieu les 24 et 25 février dernier, furent l’occasion de moult promesses de la part des candidats en matière de santé. Pierluigi Bersani, pour le Parti démocrate (Pd, gauche), avait promis d’abolir progressivement le ticket modérateur sur les visites spécialisées, notamment par le biais d’une réduction des consultations. Mario Monti, pour le Choix civique (Sc, centre), entendait dégager des fonds pour lutter contre la corruption et les excès de dépenses qui entravent le secteur de la santé. Beppe Grillo -présenté en France comme le Coluche italien-, pour le Mouvement 5 étoiles (M5S, populiste), s’engageait à poursuivre la promotion des génériques (intégralement remboursés, contrairement au princeps) en obligeant par ailleurs les médecins à indiquer la molécule sur les ordonnances.
 
Et du côté de Silvio Berlusconi, pour le Peuple de la liberté (Pdl, droite), tout comme chez ses alliés de la Ligue du Nord, il s’agissait avant tout de renforcer le système actuel, en se montrant évasifs sur des précisions éventuelles. S’agissait-il d’un choix stratégique ? Le Cavaliere est en effet en plein marasme de santé, passant ses journées à pousser les portes des hôpitaux. Le tribunal de Milan a reporté le procès Rubygate, dans lequel l’Italien qu’on ne présente plus est accusé de prostitution de mineure et d’abus de pouvoir. La raison ? Un « empêchement légitime ».
 
Alberto Zangrillo, le médecin personnel de Berlusconi s’en est expliqué : « Ce n’est rien de dramatique, mais c’est une situation délicate qui mérite d’être affrontée avec attention. Les ophtalmologues ont conseillé à mon patient l’hospitalisation pendant une journée, et c’est ce qui s’est produit ». Serait-ce une tactique de défense ? Selon La Repubblica, Berlusconi s’est rendu à l’hôpital plusieurs fois pour obtenir des certificats faisant référence à des « complications » de sa conjonctivite, qui serait le résultat d’une exposition à une lumière intense. Selon la défense de l’intéressé, il s’agirait d’une inflammation d’une partie de l’œil « particulièrement douloureuse et gênante ».
 
Et selon ses médecins traitants, le Cavaliere souffre par ailleurs d’hypertension. Le procureur de Milan, Ilda Boccassini, a dénoncé une « escalade de certificats médicaux » en estimant que la pathologie de Berlusconi ne représente pas un handicap suffisant pour que le procès soit repoussé. Et le médecin personnel du Cavaliere est au centre des railleries sur Twitter. A une personne qui lui demandait si « Berlusconi voit les barreaux de la prison lors des examens ophtalmologiques », Alberto Zangrillo l’a envoyé paître. Et les membres du personnel médical doutant des problèmes de santé de Berlusconi se font traiter de « médecins nazis » par le Pdl. Quoi qu’il en soit, l’ancien Premier ministre italien a néanmoins eu des (réels) problèmes oculaires assez récemment. En février dernier il avait du annuler un meeting puis une interview… après avoir caché ses yeux des projecteurs.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté