Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Santé : Le diesel tue
Santé : Le diesel tue
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
21 janvier 2014 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Emeline, 22 articles (Rédacteur)

Emeline

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
22
nombre de commentaires
19
nombre de votes
2

Santé : Le diesel tue

Santé : Le diesel tue

Pourquoi est-il interdit de rouler au diesel dans les villes japonaises, dans une partie des Etats-Unis, et dans certains pays d’Europe, mais est encouragé en France, malgré l’infraction évidente aux normes environnementales édictées par Bruxelles ? Chacun sait que le lobby automobile est puissant, or...... le diesel tue et rend malade.



En effet, le diesel émet des micro-particules qui se déposent d'abord dans les poumons puis potentiellement dans tout l'organisme. 

Cela crée divers problèmes : des problèmes respiratoires, de plus en plus fréquents chez les enfants, des problèmes cardio-vasculaires quand les particules vont se déposer dans les artères, des risques d'embolie liés à des phlébites, et la liste est encore longue. 

On a repéré au moins 275 substances toxiques dans les émissions diesel. Le filtre à particules, obligatoire en France depuis le 1er janvier 2011, n'arrange rien. En effet, si les grosses particules sont stoppées, et la fumée plus claire, les particules plus volatiles passent quand même : le gaz, en refroidissant, reforme ces fines particules un peu loin, fines particules qui partent plus loin dans l'espace et dans nos organismes...

Il faut savoir qu'être dans un véhicule ne protège absolument pas des émissions de particules, bien au contraire, et qu'un enfant en siège-auto en respire bien plus qu'un enfant en poussette sur le bord d'un axe routier. Sans surprise, le ralentissement du trafic augmente les émissions. Des études scientifiques montrent, qu'en moyenne sur des trajets maison-domicile en milieu urbain, 75 000 particules sont émises dans 10 cm3 de gaz d'échappement, taux qui peut monter à 196 000 particules quand la vitesse diminue pour cause de trafic. 

Quoi qu'il en soit, 8 voitures sur 10 vendues en France roulent au diesel, et même les voitures sans filtre sont autorisées, quand, au Japon, on risque la prison si on est pris pour la troisième fois à rouler avec un tel véhicule . Dans ce pays, 11 ans de procédures judiciaires initiées par des citoyens ont abouti à un dédommagement de 8 millions d'euros par les industries automobiles. Par ailleurs, il faut savoir que le diesel coûte plus cher à valoriser que l'essence, et qu'il n'est moins cher en France que du fait de la fiscalité. Dans un baril de pétrole brut, on ne peut extraire que 30% de diesel (et 20% d'essence), or nous consommons en France quatre fois plus de diesel que d'essence, ce qui fait que nous en importons la majeure partie... à grand frais.

Sans vouloir faire de procès aux automobilistes qui roulent en diesel, et sont bien sûr nombreux puisqu'encouragés dans ce sens depuis des années, il faut sans doute être conscient de ces éléments. 

Emeline

SOURCES

  • http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/1972/2001_5_596.pdf?sequence=4
    http://pluzz.francetv.fr/videos/diesel_le_scandale_francais_,94951019.html

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par logicman85 (IP:xxx.xx4.11.133) le 30 novembre 2014 a 20H39
logicman85 (Visiteur)

Suite à l’émission de « C dans l’air » sur la 5, ayant pour sujet « le diesel tue » , j’avais envoyé le commentaire ci-dessous mais il a disparu 2 h plus tard, cela devait déranger certains !!, alors, après l’avoir mémorisé dans word, je le renvoie sur votre site, qui, je pense ne le supprimera pas, car nous avons la même idée (Ah, c’est beau la discussion : quand ça ne plaît pas, on supprime). J’ai été déçu par l’émission car le vrai sujet n’a pas été évoqué, à savoir par quoi remplacer le diésel puisque le diesel tue, considéré comme très nocif. Au lieu de cela, on a eu droit à des mensonges pour nier le fait qu’il soit nocif, et continuer à utiliser le diesel. Exemple, à la question : les grandes villes sont les plus polluées, et de loin, pourquoi ?...", personne ne répondra, Mr françois Roudier (comité français des constructeurs automobiles, il faut dire...) dira même que seuls 27 % de la pollution des villes sont dûs aux diesel, et que la pollution viendrait des usines de la Rhur et du chauffage au charbon. Amusant non ?, comme si les industries allemandes visaient nos villes et évitaient les campagnes …., hop, directement sur Paris, Marseille ou Lyon. Quant à se chauffer au charbon, à Paris ??, une blague !!, si ça dépasse 0,1 % !!!. Il faut croire qu’il y a de sérieux lobbies qui veulent continuer le diesel. D’ailleurs, ce Mr. Roudier - du comité français des contructeurs automobiles, rappelons-le - s’est même lancé à prétendre, que le dernier pic de pollution a eu lieu un dimanche, afin bien sûr d’appuyer sur le fait que la circulation automobile n’y est certainement pour rien, parce qu’un dimanche il y a moins de voitures. Pas de chance, j’ai vérifié les dates des derniers pics de pollution : le dernier est tombé un vendredi, le précédent un jeudi et avant encore un vendredi. D’ailleurs pour quelqu’un comme moi, qui habite Paris depuis 50 ans et qui fait justement du jogging le dimanche parce que l’air est moins pollué, cela sonne comme une blague : je n’ai jamais vu, en 50 ans, un seul dimanche plus pollué que la semaine. Du grand n’importe quoi, pour ne pas arrêter le diesel, qu’il continue à nous empoisonner !!.

0 vote
par bubu (IP:xxx.xx4.0.150) le 6 janvier 2015 a 09H31
bubu (Visiteur)

Il faudrait interdire le diesel en ville. Nuisances sonores et olfactives. En ville et dans le trafic, un véhicule essence brûle moins de 15 m3 d’air par heure. Alors qu’un diesel pompe plus de 1500 m3 d’air par heure, pour assurer une pression de combustion de 25 bars, même pour bruler 1l de gaz oil ! Ainsi, un diesel, au feu rouge, au stop, dans le trafic aspire ces 1500 m3 air par heure, qu’il chauffe à 800 degrés (mini) avant de vous le renvoyer dans la figure ! Le test est simple : poser la main à l’extrémité du pot d’échappement d une voiture essence, puis faite la même chose sur un véhicule diesel : vous constaterez cette différence de débit d’air toxique qui cause un excès massif d’émission de gaz Nox pour les mazouts. Alors avec 80 pour cent de diesel c’est 8000 fois plus d’air pur transformés en gaz pollués envoyé dans les poumons des citadins que si nous avions 100% de véhicules essence. Interdisions les mazouts en villes ! comme le font de nombreux pays notamment les asiatiques.