Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Santé et Internet : Les Français sont-ils hypocondriaques ?
Santé et Internet: Les Français sont-ils hypocondriaques ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
15 avril 2013 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Florence B., 33 articles (Rédacteur)

Florence B.

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
21

Santé et Internet : Les Français sont-ils hypocondriaques ?

Santé et Internet: Les Français sont-ils hypocondriaques ?

Recrudescence des consultations de sites internet spécialisés dans la santé, et excès d’examens médicaux inutiles : les Français seraient-ils hypocondriaques ?

L’Hexagone est branché santé

 
A l’ère d’internet où rechercher des informations sur n’importe quel sujet est gratuit et à portée de clic, les Français s’intéressent de plus en plus à leur santé. Les sondages TNSSofresetDoctissimopourPatients &WebetLauMaCommunication révèlent qu’un Français sur deux fouille régulièrement la toile pour se renseigner sur des maladies, des traitements ou des symptômes ressentis.
 
92% de ces internautes surfent sur des sites consacrés à la santé. Leurs recherches portent sur :
  • Les maladies et problèmes de santé à 92%
  • Les maladies graves comme le cancer et le diabète dans la moitié des cas
  • Les médicaments et traitements à 63%
 
De plus, 56% ont recours au web pour se procurer des coordonnées de médecins ou d’hôpitaux.
 
Les « surfeurs santé » semblent se fier aux sources de la toile pour, en quelque sorte, s’autodiagnostiquer :
  • 61% estiment que les informations sont claires et les aident à prendre en charge leur santé
  • 63% trouvent que ces recherches donnent plus de sens à leur consultation avec un médecin. Et 19% font des recherches dans ce but avant un rendez-vous médical
 
Les Français sont donc très « branchés » santé. A tel point que 28% d’entre eux glanent des informations à ce sujet depuis leur smartphone ou via une tablette. De plus, à côté de ces recherches, 33% des interrogés disent échanger ou dialoguer en ligne au sujet de la santé.
 
C’est particulièrement le cas des personnes atteintes de maladies chroniques, qui représentent 77 % des internautes du web santé. Ils entrent en contact avec d’autres malades ou sollicitent des conseils sur internet.
 

Les Français font trop d’examens médicaux

 
Si certains médecins s’inquiètent de la montée en puissance d’internet et craignent un recul des consultations en face à face, qu’ils se rassurent ! Les Français ne se soignent pas que virtuellement, ils ont même tendance à se soumettre à trop d’examens médicaux.
 
Dans un rapport intitulé "Améliorer la pertinence des stratégies médicales" publié vendredi, l’Académie de Médecine tire la sonnette d’alarme. Il faut absolument limiter les actes médicaux inutiles qui entrainent l’inflation des dépenses.
 
Le rapport explique que ces prescriptions en dehors des recommandations, sont réalisées à l’initiative de médecins qui veulent se couvrir en cas de poursuite judiciaire. Elles seraient également liées au consumérisme médical ("j'ai payé, j'y ai droit") et à une demande excessive et injustifiée venant de malades très anxieux.
 
En bref, d’après une étude du cabinet de conseil Ethicity analysée par Le Figaro, les Français sont inquiets pour leur santé, qui demeure une de leurs premières préoccupations avec la sécurité et le pouvoir d’achat. Et on les comprend… Entre le Mediator, les perturbateurs endocriniens et la polémique sur les pilules : sale temps !

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par gaijin (IP:xxx.xx0.209.65) le 17 avril 2013 a 08H18
gaijin (Visiteur)

et pourtant ....

et pourtant les articles santé sont les moins commentés sur avox ..............

les français se soignent de moins en moins ........

l’espérance de vie en bonne santé diminue .............