Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Sacrés certificats de sports ! la roulette russe
Sacrés certificats de sports ! la roulette russe
note des lecteurs
date et réactions
1er juillet 2013 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Daniel Benjamin, 7 articles (Podologue)

Daniel Benjamin

Podologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
7
nombre de commentaires
0
nombre de votes
6

Sacrés certificats de sports ! la roulette russe

Sacrés certificats de sports ! la roulette russe

Il était près de 19 heures, j’’étais en train de terminer ma consultation de cette jeune femme, à peine trentenaire, en apparente bonne santé, qui venait me voir pour une banale gastro-entérite, lorsque celle-ci m’interpelle juste avant que je rédige son ordonnance et me demande de lui établir un certificat pour pratiquer la course à pied. Elle devait courir un semi-marathon la semaine suivante et avait justement besoin de ce "sacré" certificat médical. rien de plus banal me direz vous !, chaque semaine je délivre quelques dizaines de certificats pour le sport, et chaque année, en France, 1.000 à 1.200 personnes, jeunes et en apparente bonne santé meurent d’un accident de sport. OUI VOUS AVEZ BIEN LU !! MEURENT DE MORT SUBITE.

Cela m'interpelle ! La place du médecin dans la Société n'est pas banale, et ce qu'il atteste ne l'est pas non plus. rien de banal dans la délivrance d'un certificat médical. A chaque fois, des centaines de fois par an, je suis perplexe devant cet acte pour le moins banal et qui peut signer un arrêt de mort. Mais sans aller jusque là, chaque année des dizaines de procès sont intentés à l'encontre de médecins généralistes pour des certificats médicaux délivrés à la va-vite !.... Et quand bien même je prendrais le temps qu'il est nécessaire pour bien examiner mes patients, le risque réèl de méconnaitre une situation à risque est omniprésent. Comment puis je être au fait de toutes les contre-indications de tous les sports ? comment puis-je être certain que le demandeur du certificat est en bonne santé et qu'il ne risque pas sa vie en jouant au football ? Il n'y a pas de réponse à ces questions car la seule réponse est que l'on ne peut pas prévoir ce genre d'accident avec les moyens et le temps actuel dont on dispose.

Alors de grâce, lorsque vous avez besoin d'un certificat médical, n'attendez pas la dernière minute de la consultation, un samedi soir à 19h00 pour le dire à votre médecin car c'est tout sauf un acte banal ! la délivrance d'un certificat de non contre-indication au sport est un acte médical grave mettant en jeu la vie du demandeur et la tête du médecin. A bon entendeur ....Au fait Docteur, pourriez vous me faire un certificat pour la boxe , vite fait !!! ce sera non ! assuremment non !
Daniel BENJAMIN -Podologue du sport - http://www.podologue-paris.com/
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies
Mots-clés :
Sport Santé Médecin
Commentaires
0 vote
par trape (IP:xxx.xx7.82.104) le 2 juillet 2013 a 12H13
trape (Visiteur)

A part d’être médecin, il ne me semble pas que les podologues soient autorisés à délivrer des certificats médicaux de non contre indication à la pratique sportive. Au delà de ce détail administratif, ce petit papier est une marque supplémentaire de l’hypertrophie de la loi, pour tout et n’importe quoi. Le patient ne prend plus le risque de ses choix de vie, de faire du sport ; en tout cas, on ne l’autorise pas à le faire. Pour compléter le tout, le prix du certificat comme les examens complémentaires, ne sont pas remboursés...mais les situations ne sont pas toujours tranchées en distinguant une recherche sans signe d’appel à une recherche avec une suspicion de pathologie, de risque qui elle, est remboursée. Cette position de la SS, a conduit à de nombreuses escroqueries puisque les médecins accompagnaient souvent le certificat, d’une feuille de SS, et d’une ordonnance de bienvenue... Mais ce qui est certain est que le certificat engage le médecin et pas le patient et qu’il n’a pas été mesuré dans sa dimension juridique ; sans parler de demandes de certificats "extraterrestres"... Quant au bénéfice du sport de loisir, c’est indiscutable et cela ne se discute point : il y a au moins un consensus.