Accueil du site
> Dossiers > Prendre soin de sa peau
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Rosacée : des solutions ?
Rosacée: des solutions ?
note des lecteurs
date et réactions
29 octobre 2012
Auteur de l'article
Jean-Yves Dionne, 44 articles (Expert-conseil)

Jean-Yves Dionne

Expert-conseil
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
44
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Rosacée : des solutions ?

Rosacée: des solutions ?

Dans cet article, il sera finalement question des traitements et adjuvants pour la rosacée. Si ce n’est déjà fait, consultez d’abord les 2 premiers articles de cette série : Rosacée, couperose ou télangiectasie et Des causes de la rosacée.

 

Traitements classiques

Les traitements classiques de la rosacée sont nombreux et comprennent des agents antimicrobiens topiques et des agents systémiques. Le médicament le plus utilisé est le métronidazole, soit en gel à application locale, soit à prendre oralement pour une action systémique. L’acide azélaïque est aussi utilisé seul ou en association. Dans les cas graves et le rhinophyma, on retrouve quelquefois des traitements à base d’acide rétinoïque, un médicament pour l’acné. Celui-ci a le désavantage d’être passablement irritant, ce qui en limite l’utilisation. D’autres traitements sont parfois utilisés, comme la clindamycine (antibiotique), le peroxyde de benzoyl (antibactérien topique utilisé pour l’acné), des corticostéroïdes, et même la chirurgie (1). Des thérapies par la lumière ou par le laser sont aussi utilisées avec succès (2).

Par contre, sachez qu’aucun de ces traitements ne guérit la rosacée.

 

Alimentation

Malheureusement, le lien entre l’alimentation et la rosacée n’a pas fait l’objet de beaucoup de recherche. Par contre, on s’est rendu compte que plusieurs des aliments aggravants ont un index glycémique élevé. Des sites Internet rapportent d’ailleurs de bons résultats avec des diètes sans sucre, hypoglycémiantes ou encore anti-candida. Pour limiter les poussées de rosacée, les recommandations diététiques les plus intéressantes sont donc les suivantes (3) :

  • Éliminer les aggravants qui vous font réagir (essai/erreur). Un journal alimentaire est un bon outil pour cibler vos aggravants.
  • Réduire la charge glycémique de votre alimentation (éviter les aliments sucrés et réduire de façon importante les féculents).
  • Consommer des aliments riches en omégas 3, qui semblent conférer une certaine protection.

Une alimentation alcalinisante, donc plus riche en légumes et en fruits, devrait aussi, logiquement, améliorer l’état de la peau en réduisant l’inflammation. Certains naturopathes affirment obtenir des résultats importants chez leurs clients grâce à ce type de diète (4).

Une diète favorisant un bon transit intestinal (riche en fibres, en prébiotiques et en probiotiques) améliore la santé intestinale et donc, probablement, celle de la peau (voir Rosacée, couperose ou télangiectasie).

 

PSN prometteurs

Dans les produits naturels, plusieurs ingrédients ou produits sont prometteurs. Par exemple, les lotions et crèmes à base d’avoine colloïdale offrent une bonne hydratation et un apaisement des symptômes.

La vitamine B3 (niacine, niacinamide ou nicotinamide) à dose élevée (750mg par jour), en association avec du zinc (25mg), du cuivre (1,5mg) et de l’acide folique (500mcg), a donné de bons résultats pour faire diminuer les symptômes de la rosacée par rapport au placébo, avec ou sans médicament (5).

Différentes plantes ont des actions anti-inflammatoires, notamment la grande camomille (Tanacetum parthenium), la réglisse (Glycyrrhiza glabra), les différents extraits de thé (Camellia sinensis), le café (Coffea arabica), l’aloès (Aloe vera), les camomilles (Matricaria recutita et Chamaemelum nobile), le curcuma (Curcuma longa) et les champignons médicinaux tels les shiitakes (Lentinula edodes) et le reishi (Ganoderma lucidum). Des extraits de ces plantes sont sous étude pour leurs effets topiques ou oraux dans le contrôle de l’inflammation, des désordres cutanés et de la rosacéen (5,6).

Lavande

Lavande en fleur

Certaines huiles essentielles, comme les huiles de lavande (Lavandula sp), de théier (tea treeMelaleuca alternifolia) et de camphrier (Cinnamomum Camphora) sont parfois utilisées, entre autres pour leur pouvoir antibactérien (6)

Ajoutez à cela de la vitamine D : un produit qui ne coûte presque rien, a de nombreux bienfaits santé et est très sécuritaire. (voir le paragraphe sur l’immunité cutanée dans Des causes de la rosacée)

La rosacée est une maladie de la peau qui peut être dévastatrice pour l’estime de soi. Puis-je vous promettre que les traitements énoncés ici vont en venir à bout ? Non. Par contre, je reste convaincu qu’une approche qui touche aux différentes facettes de cette maladie et intègre diverses approches, dont l’alimentation et les huiles essentielles dans le bon véhicule topique, peut grandement améliorer la condition et l’apparence de la peau. C’est pourquoi je vous ai ici présenté des pistes de solution qui vous permettront de cheminer pour trouver votre propre réponse, retrouver un teint radieux et faire face à la vie avec le sourire.

Jean-Yves Dionne, Pharmacien, expert conseil en produits de santé naturels www.jydionne.com Franchement Santé

SOURCES

  • (1) Gooderham M. Rosacea and its topical management. Skin Therapy Lett. 2009 Feb;14(2):1-3. PubMed PMID: 19330270. Texte complet accessible gratuitement
    (2) Kennedy Carney C, Cantrell W, Elewski BE. Rosacea: a review of current topical, systemic and light-based therapies.G Ital Dermatol Venereol. 2009 Dec;144(6):673-88. Review. PubMed PMID: 19907406.
    (3) Keri JE, Rosenblatt AE. Literature Review diet in the development of common skin conditions such as acne and rosacea. J Clin Aesthet Dermatol. 2008 Sep;1(3):22-6. PubMed PMID: 21203358; PubMed Central PMCID: PMC3013591.
    (4) Scott Olson, Can an Alkaline Diet Help Rosacea? Sur www.dermaharmony.com
    (5) Emer J, Waldorf H, Berson D. Botanicals and anti-inflammatories: natural ingredients for rosacea.Semin Cutan Med Surg. 2011 Sep;30(3):148-55. doi: 10.1016/j.sder.2011.05.007. Review. PubMed PMID: 21925368.
    (6) Wu J. Treatment of rosacea with herbal ingredients. J Drugs Dermatol. 2006 Jan;5(1):29-32. Review. PubMed PMID: 16468289.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Peau Dermatologie Rosacée