Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Risque de cancer : Les Français minorent l’alcool et surévaluent le stress
Risque de cancer : Les Français minorent l'alcool et surévaluent le stress
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
20 juin 2012 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Risque de cancer : Les Français minorent l’alcool et surévaluent le stress

Risque de cancer : Les Français minorent l'alcool et surévaluent le stress

L’Institut national du cancer (INCA) et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) ont réalisé une étude, publiée le 14 juin dernier, qui n’est autre que le second baromètre cancer. Si une très grande majorité des Français (71%) jugent que le cancer est la maladie la plus grave qui soit, devant le Sida et les maladies cardiovasculaires, l’étude dresse un portrait assez étrange des croyances qui ont bon dos dans la société française en matière de cancer. En effet, certains facteurs de risque, liés par exemple à l’alimentation, au stress ou aux antennes relais, sont sous-estimés.

Cinq ans après la publication du premier Baromètre Cancer, l’INPES et l’INCA ont repris la route pour lancer, tout au long de l’année 2010, une seconde évaluation titanesque des sentiments, des connaissances et des comportements de la population française vis-à-vis du cancer. 4 000 personnes ont ainsi été sondées au quatre coins de l’hexagone. Si les Français ont une perception de plus en plus accrue des facteurs de risque de cancer, ils persistent en revanche à dénier ou a relativiser certains risques pour eux-mêmes. Dans les grandes lignes, monsieur et madame tout le monde sont conscients du danger : 96% des Français jugent que personne n’est à l’abri du cancer, et 71% des sondés estiment que le cancer est la plus grave maladie qui soit.
 
Pour la majorité des personnes interrogées, il n’y a pas de fatalité : 66% sont en désaccord avec la phrase « on ne peut rien faire pour éviter le cancer », et 90% estiment que désormais « on sait guérir de nombreux types de cancer  ». Interrogés sur les comportements à risque associés au cancer, cependant, les dangers liés à l’alcool sont sous-estimés : Si les Français sont respectivement 98% et 97% à déclarer que le tabagisme et l’absence de protection lors d’une exposition au soleil ont un rôle très important dans le risque d’apparition d’un cancer, l’alcool est curieusement dédouané dans l’imaginaire collectif : 90% des Français associent l’alcool au risque d’accident de la route, avec une très grande longueur d’avance sur les risques de cancer (cités par à peine la moitié des sondés). Par ailleurs, 54% des sondés pensent que manger des aliments traités avec des produits chimiques donne le cancer (alors qu’aucune étude ne démontre un lien direct entre produits chimiques et cancer). Plus étonnant encore, 18% des personnes interrogées pensent que le fait de ne pas exprimer ses émotions peut être un facteur de risque.

C’est que le facteur psychologique paraît déterminant : Pas moins de 33% pensent que le stress donne le cancer, et 27% croient qu’une expérience douloureuse peut entraîner la maladie. Les Français ont-il tort de lier la psychologie au cancer ? « Pas tout à fait » estime le cancérologue Olivier Trédan : « Les perturbations psychologiques et le stress peuvent induire des dysfonctionnements dans le système immunitaire, ce qui induit à son tour une lutte moins efficace contre les cellules cancéreuses ». Il y a quand même du mieux dans les réponses : 69% des sondés estiment désormais que la proximité d’une antenne relais est un facteur de risque d’apparition de cancer, alors qu’il n’étaient que 49% à le penser en 2005.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
6 votes
par parkway (IP:xxx.xx8.112.169) le 21 juin 2012 a 13H21
parkway (Visiteur)

"(alors qu’aucune étude ne démontre un lien direct entre produits chimiques et cancer)"

par exemple il est parfaitement évident que l’acide phosphorique dans le Coca-Cola est un bienfait pour la santé,

de même, les adjuvants à l’aluminium dans les vaccins,

les pesticides ne tuent pas que les agriculteurs,

alors que dire de votre réflexion ???

par contre le vin que l’on boit en France depuis des centaines d’années est un gros facteur de risque de cancer, il faut aussi éviter de manger du pain ????

Allons vous n’êtes pas sérieux...

les produits chimiques, c’est de la merde en boîtes !

1 vote
par ondine67 (IP:xxx.xx7.42.92) le 21 juin 2012 a 18H17
ondine67 (Visiteur)

Cette étude est intéressante mais comporte certaines limites. En effet, il n’est pas possible de prévoir les cancers liés aux substances non identifiées comme cancérogènes comme cela avait été le cas pour l’amiante. Il en va de même pour les ondes électromagnétiques, voir http://www.ondes-protection.fr