Accueil du site
> Dossiers > Pas malade cet hiver !
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Rhume, otite, bronchite, grippe… c’est l’hiver !
Rhume, otite, bronchite, grippe… c'est l'hiver !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 novembre 2011
Auteur de l'article
Bien-être et santé, 172 articles (Magazine Santé)

Bien-être et santé

Magazine Santé
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
172
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Rhume, otite, bronchite, grippe… c’est l’hiver !

Rhume, otite, bronchite, grippe… c'est l'hiver !

Temps froid et humide, logements et bureaux mal aérés, transports en commun bondés… les germes de toutes sortes en profitent pour nous agresser. Plan d’attaque et de défense !

 
Nez, gorge et oreilles sont des portes d’entrée pour les bactéries et virus dispersés dans l’atmosphère. Il suffit qu’une personne contaminée éternue ou tousse sans prendre garde de mettre sa main ou le creux de son coude devant sa bouche pour que les germes, véhiculés par les gouttelettes de salive, viennent vous infecter à votre tour ! Un simple éternuement expulse les microbes à plus de 100 km/h !
 

Défenses débordées

Heureusement, les fosses nasales sont recouvertes d’une muqueuse constituant une première ligne de défense, grâce au mucus qui dégrade les intrus et aux cils vibratiles qui les font glisser vers l’arrière pour être déglutis. Mais cette barrière ne suffit pas toujours à stopper virus et bactéries. Sinus, pharynx, oreille interne, larynx, trachée et bronches communiquent et peuvent être aussi infectés. Un rhume peut ainsi précéder une angine à laquelle peut succéder une bronchite…
Une fois les voies respiratoires colonisées par un germe, l’organisme réagit en mettant en jeu un système de défense complémentaire.
 
  • Réaction inflammatoire destinée à contrôler le virus ou la bactérie responsable des symptômes habituels des maladies hivernales : nez bouché, écoulements, mal de gorge, etc.
  • Réaction immunitaire spécifique, adaptée au microbe, faisant intervenir des anticorps et des cellules qui libèrent des substances tueuses.
 
 

Coup de froid ?

Attrape-t-on ces maladies après un coup de froid ? Pas exactement. En hiver, le manque d’aération à la maison, sur le lieu du travail, à la crèche, dans les transports en commun ou ailleurs, associé à la promiscuité qui multiplie les contacts, favorise la contagion. Le froid extérieur agit également de manière indirecte, en modifiant les ressources de l’organisme et en l’obligeant à tourner à plein régime pour maintenir la température corporelle. En asséchant les muqueuses des voies aériennes, le froid les rend aussi plus vulnérables aux agressions. Enfin, les virus qui circulent par temps froid et humide sont très contagieux et comme les organismes sont fragilisés pour les différentes raisons que nous venons de voir…
 
Cet article est extrait en exclusivité du magazine Bien-être & Santé - Tous droits réservés
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Virus Hiver Grippe Angine