Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Rayons X : un nouveau regard sur les maladies articulaires
Rayons X : un nouveau regard sur les maladies articulaires
note des lecteurs
date et réactions
24 février 2012
Auteur de l'article
Mélanie Desesquelles, 15 articles (Soins des articulations)

Mélanie Desesquelles

Soins des articulations
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
15
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Rayons X : un nouveau regard sur les maladies articulaires

Rayons X : un nouveau regard sur les maladies articulaires

Les rayons X sont des rayons électromagnétiques – tels que les ultra-violets ou les infra-rouges – qui, projetés en direction d’un corps, traversent la matière molle mais sont arrêtés par la matière solide.

Appliqués à la médecine, ils permettent, à dose contrôlée, de prendre une photo de nos os. Les progrès dans le domaine de l’imagerie médicale par rayons X permettent désormais non seulement de détecter des fractures, de mesurer des densités osseuses mais aussi d’évaluer l’état de nos articulations afin de détecter des pathologies telles que l’arthrose, ou de suivre leur progression.

Pour les personnes souffrant d’ostéoporose la densitométrie osseuse – ou ostéodensitométrie – permet de suivre l’évolution de la maladie, mais c’est également un bon moyen de dépistage particulièrement recommandé aux femmes en période de ménopause.

L’arthrographie, qui est une autre technique de radiographie par rayons X, permet quant à elle d’observer en temps réel l’articulation en tant que telle. Elle nécessite cependant l’introduction d’une substance opaque (gaz ou autre) dans l’articulation afin de voir tous les tissus par effet de contraste. Elle permet de détecter des lésions au niveau du genou, de l’épaule, du poignet, de la hanche ou encore de la cheville.

Dans d’autres cas elle est utilisée pour injecter un médicament dans l’articulation, tels que des corticoïdes, parfois préconisés en traitement anti-inflammatoire de l’arthrose du genou par exemple. L’intervention est peu douloureuse et généralement bien tolérée. L’agent de contraste utilisé pour cette technique contenant de l’iode, il est toutefois important de signaler toute allergie à l’iode – ou à d’autres substances – à son médecin avant l’intervention. Si vous souffrez d’une maladie articulaire ou osseuse – ou présentez des risques – les rayons X peuvent peut-être vous apporter des réponses.

Et vous, avez-vous déjà eu recours aux rayons x ? Partagez votre expérience, laissez un commentaire.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
En savoir plus sur...
Mots-clés :
Os Articulations Rayons X