Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Ralentissez la dégénérescence de vos articulations en adaptant votre alimentation
Ralentissez la dégénérescence de vos articulations en adaptant votre alimentation
note des lecteurs
date et réactions
4 juillet 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Mélanie Desesquelles, 15 articles (Soins des articulations)

Mélanie Desesquelles

Soins des articulations
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
15
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Ralentissez la dégénérescence de vos articulations en adaptant votre alimentation

Ralentissez la dégénérescence de vos articulations en adaptant votre alimentation

Les professionnels de santé ont effectivement constaté que certains nutriments ont un effet positif sur les maladies de dégénérescence des articulations.

Il est possible de ralentir le développement de l’arthrose, liée à la disparition du cartilage, ou de la polyarthrite chronique évolutive qui provoque une inflammation de la synoviale, membrane qui entoure les articulations, et la diminution du cartilage sur les articulations.

Comment faire ? Simplement choisir les bons ingrédients et les intégrer au sein de vos menus quotidien. Il est meilleur de manger des éléments non transformés, autrement dit des plats auxquels ni sucres ni conservateurs n’ont été ajoutés. Les populations qui consomment des fruits, des légumes et des céréales non transformés développent peu de maladies auto immunes.

Les protéines animales sont à l’origine d’antigène dans l’organisme, des corps étrangers, et excitent ainsi l’organisme. Les diminuer fortement dans l’alimentation quotidienne permet de ralentir l’inflammation des articulations. Les graisses saturées animales sont également à l’origine de prostaglandines, des tissus présents sur les zones d’inflammation. Trouvez les protéines nécessaires à votre organisme dans les poissons dit gras comme le saumon, le thon ou le lieu jaune connus pour leur excellent apport en oméga 3. Ces acides gras ralentissent la production de prostaglandines.

Si ce n’est pas déjà fait, il est temps de concocter les menus adaptés aux besoins de votre métabolisme. Légèreté et plaisir sont une excellente combinaison pour absorber l’ensemble des nutriments nécessaires. Le menu journalier peut se présenter ainsi :

  • Petit déjeuner : café ou thé, jus de fruit, deux tranches de pains légèrement tartinés de beurre ou de confiture.
  • Déjeuner : composez une entrée de crudités ; pour le plat principale choisissez un poisson gras, une poêlée de légumes faîte de courgettes, poivrons et aubergines à laquelle il est possible d’ajouter une petite portion de céréales tel qu’un mélange de quinoa et de lentilles vertes ; pour le dessert, un yaourt vous suffira. N’hésitez pas à inclure un morceau de fromage et une tranche de pain à votre repas.
  • Dîner : faîtes léger, créez une salade à votre goût dans laquelle vous intégrerez salade verte, concombre, tomates, haricots verts froids, morceaux de jambon, olives et chèvre. N’oubliez pas de la vinaigrette ! Yaourt ou fruit pourra conclure ce repas.

 

En cas de faim entre ces repas, faîtes une collation avec un fruit accompagné de quatre amandes pour vous rassasier.

Êtes-vous prêts à essayer ?

 

Cet article a été rédigé par notre équipe éditoriale à l’aide de professionnels de santé.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par sofia (IP:xxx.xx1.85.40) le 5 juillet 2012 a 11H12
sofia (Visiteur)

les articulations de mes mains commençaient à me faire soufrir, et à se déformer, hélas par heritage génétique....ma grand- mère a eu ses mains complètement immobilisées par ces 2 affections.

j’ai supprimé,pour cause d’intolérance, le gluten et le lait ( fromages...) de vache.

surprise : arret des douleurs et des déformations des articulations !!!!!!!!!

avis aux amateurs............