Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Quel risque de carcinome urothélial en cas d’hématurie asymptomatique ?
Quel risque de carcinome urothélial en cas d'hématurie asymptomatique ?
note des lecteurs
date et réactions
5 février 2013
Auteur de l'article
Vincent Bourquin, 33 articles (Néphrologue)

Vincent Bourquin

Néphrologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
1

Quel risque de carcinome urothélial en cas d’hématurie asymptomatique ?

Quel risque de carcinome urothélial en cas d'hématurie asymptomatique ?

La présence d’une micro-hématurie asymptomatique est fréquente dans la population générale avec une prévalence allant de 9 à 18% selon les séries.[1, 2] Elle est définie par la présence de > 3 RBC/HPF (Red Blood cells per High-Power Field).[3] Une micro-hématurie est considéré comme un facteur de risque pour un carcinome urothélial. Des investigations comprenant un examen urinaire (culture et cytologie), radiologique (Multi-phasic computed tomography (CT) urography) et urologique (cystoscopie) sont recommandées par l’AmericanUrological Association (AUA), si :

  • présence de > 3 RBC/HPF sur 2 ou 3 examens d’urine ou
  • présence d’une macro-hématurie définie comme > 50 RBC/HPF.

Chez les patients dont cette hématurie est glomérulaire (érythrocyte dysmorphique), une évaluation néphrologique est également recommandée. (voir l’article Algorithme de prise en charge de l’hématurie)

Toutefois le diagnostic de carcinome urothélial est bas dans la population générale avec une prévalence allant de 0.01 à 3% selon les séries. Chez les patients ayant un hématurie, cette prévalence augmente jusqu’à 5 à 13%.[4, 5] L’équipe de Loo et coll. ont récemment trouvé une prévalence plus basse de 0.43% sur une population de 156’691 patients avec micro-hématurie (< 25 RBC/HPF).[6]

Ils se sont posée la question de la pertinence d’investigations urologiques chez tous ces patients.

Pour cela, ils ont réalisé une étude prospective observationnelle sur 2 ans chez des patients avec hématurie où la recherche d’un carcinome urothélial est systématique (selon recommandations AUA).[7] Les résultats montrent que chez 2630 patients, 55 (2.1%) ont un carcinome qui est détecté et 50 (1.9%) qui est confirmé. Un âge > 50 ans et une macro-hématurie sont des facteurs de risque forts pour un carcinome urothélial, de même que le sexe masculin. Le tabagisme et une micro-hématurie (> 25 RBC/HPF) le sont moins.

Cela leur a permis de développer un "Hematuria risk index pour prédire le risque de carcinome urothélial.

Macro-hématurie 4 points
Age > 50 ans 4 points
Tabagisme 1 point
Sexe masculin 1 point
hématurie > 25 RBC/HPF 1 point
Total=  

En fonction du résultat de ce score, les patients sont classés comme à risque faible (0-4 points), modéré (5-8 points) ou élevé (9-11 points) de développer un carcinome urothélial.

Capture d’écran 2013-02-04 à 18.09.45

Cette étude suggère que la micro-hématurie n’est pas un indicateur fiable de carcinome urothélial.

Les patients de moins de 50 ans avec une micro-hématurie asymptomatique, qui n’ont pas d’histoire de macro-hématurie, ne devraient pas bénéficier d’investigations urologiques.

Dr Vincent Bourquin

SOURCES

  • 1. Mohr DN, Offord KP, Owen RA, Melton LJ: Asymptomatic microhematuria and urologic disease. A population-based study. JAMA 1986, 256:224–229.

    2. Freni SC, Freni-Titulaer LW: Microhematuria found by mass screening of apparently healthy males. Acta Cytol 1977, 21:421–423.

    3. Janus C: American Urological Association (AUA) Guideline. 2012:1–30.

    4. Fracchia JA, Motta J, Miller LS, Armenakas NA, Schumann GB, Greenberg RA: Evaluation of asymptomatic microhematuria. Urology 1995, 46:484–489.

    5. Carson CC, Segura JW, Greene LF: Clinical importance of microhematuria. JAMA 1979, 241:149–150.

    6. Jung H, Gleason JM, Loo RK, Patel HS, Slezak JM, Jacobsen SJ: Association of hematuria on microscopic urinalysis and risk of urinary tract cancer. J Urol 2011, 185:1698–1703.

    7. Loo RK, Lieberman SF, Slezak JM, Landa HM, Mariani AJ, Nicolaisen G, Aspera AM, Jacobsen SJ: Stratifying Risk of Urinary Tract Malignant Tumors in Patients With Asymptomatic Microscopic Hematuria. Mayo Clin Proc 2013.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
Mots-clés :
Carcinome Hématurie